La nouvelle direction du port de Marseille joue la carte de l'offensive



Jean-Marc Forneri et Christine Cabau Woehrel © Vincent CALABRÈSE
Jean-Marc Forneri et Christine Cabau Woehrel © Vincent CALABRÈSE
La CCI Marseille-Provence a invité les nouveaux dirigeants du GPMM à s'exprimer à l'occasion de son assemblée générale du 23 mai. Jean-Marc Forneri, président du Conseil de surveillance, et Christine Cabau Woehrel , présidente du directoire de l'établissement public ont eu l'occasion de présenter leur projet et de vanter la qualité de l'outil portuaire, tordant le cou aux idées reçues sur ses carences. Ils en ont profité pour demander le soutien des entreprises locales dans leurs efforts pour restaurer l'image et l’activité du port de Marseille.
Les deux nouvelles têtes du Grand Port Maritime de Marseille-Fos (GPMM) ont d’abord défendu le bilan de l'équipe précédente, « qui a eu le mérite de mettre en place la réforme portuaire ». Puis elles ont mis l’accent sur  « la situation géographique idéale du port, ses équipements de haut niveau (notamment Fos 2XL et la forme 10), sa main d’œuvre qualifiée et un écosystème portuaire foisonnant, allant de la réparation navale à la logistique internationale ».

« Remettre les clients au centre de l'activité »

« Vous avez un port fiable », a lancé à l’assistance Jean-Marc Forneri, qui s’est félicité de « l'absence de grève depuis 28 mois », estimant qu’en 2013, Marseille a connu moins de mouvements sociaux qu'Anvers et mettant en valeur le dialogue social permanent qu’entend maintenir la nouvelle direction. Pour lui, « les syndicats ont compris que l'enjeu actuel est la confiance ».
Le président du Conseil de surveillance a affirmé vouloir « remettre les clients au centre de l'activité », tandis que la directrice générale a estimé que « le port est le mieux placé pour jouer le rôle de facilitateur, pour mettre les acteurs autour de la table », notamment dans la création des conditions pour d’un report modal et le lancement de nouvelles lignes. Christine Cabau Woehrel a rappelé que durant vingt-quatre ans au sein de CMA CGM, elle a été une cliente du port de Marseille-Fos, « je pense avoir une vision assez claire de ce qu'un client demande à un port ».

Reconversion à l’Ouest, maintien des bassins Est

D’autre part, les deux intervenants ont voulu réaffirmer la vocation industrielle des installations marseillaises : « Pas question que les bassins Est deviennent un Luna Park pour touristes en goguette », a osé Jean-Marc Forneri. L’ex-directrice du port de Dunkerque a, elle, jugé « indispensable de maintenir les bassins Est, porteurs d'emploi et de logistique urbaine, dimensionnés pour des activités de proximité ».
Tous deux ont évoqué la nécessaire reconversion de la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer pour retrouver des volumes alors que les flux de pétrole se tarissent, «notamment en direction du GNL et des biocarburants». Christine Cabau Woehrel a dit vouloir anticiper l'avènement de nouvelles filières et positionner Fos comme un laboratoire de la transition énergétique et de l'économie circulaire. Elle a rappelé l’existence des projets de terminal méthanier Fos Faster et de création d'un pôle dédié à la fourniture d'éoliennes offshore en Méditerranée.
Enfin, l’un comme l’autre ont annoncé vouloir  donner davantage de visibilité au GPMM :
« Il faut développer une politique marketing agressive pour faire connaître le port et pas seulement en France », a déclaré Jean-Marc Forneri. Selon lui, l’agenda des dirigeants est déjà garni de nombreux rendez-vous avec les grands donneurs d’ordre. Tout en les enjoignant à « retrouver la fierté et la prospérité », la nouvelle direction du GPMM a demandé aux membres de la CCI de porter la bonne parole dans leurs milieux respectifs et de la soutenir dans son opération de « reconquête ». Ce discours conquérant de la part de l’établissement portuaire a semblé séduire l’assemblée, qui n’en avait apparemment pas l’habitude.

Franck André

Mardi 27 Mai 2014



Lu 939 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse