La palette de services évolue à Marseille-Fos


Dans les deux bassins du port de Marseille-Fos, l'offre de transport maritime a évolué depuis le début de l'année. Un nouveau service a vu le jour à l'Est et trois modifications ont été enregistrées à Fos. Explications données par Monica Bonvalet, la directrice du Département commercial du Grand Port maritime de Marseille, qui se félicite également des hausses de capacité significatives enregistrées sur de nombreux services.


© Franck ANDRÉ
© Franck ANDRÉ
Dans les bassins de Marseille comme à Fos, des services ont vu le jour ou ont pris de nouvelles formes. Ainsi, dès le mois de février, l'armateur italien Messina a ouvert un nouvelle ligne bimensuelle sur le Moyen-Orient, explique Monica Bonvalet, la directrice du Département commercial du Grand Port maritime de Marseille (GPMM). Quatre navires con-ro de 2.900 EVP et de 6.000 mètres linéaires, opérés chez Med Europe Terminal (MET), desservent en Méditerranée occidentale Marseille, Gênes et Salerne, touchent Akaba, Jeddah, Djibouti, Bandar Abbas, Abou Dhabi et Djebel Ali.
À Fos, un service pendulaire opéré par CMA CGM, UASC, le chinois Cosco et le coréen Hanjin (encore présent à l'époque sur le marché) a été scindé en deux, rappelle la directrice du Département commercial du GPMM.
La ligne "Medex-Imex-Mina-Ime", qui exploite une flotte de 7 navires de 6.900 EVP, relie depuis le mois de mars les ports méditerranéens (Fos - chez Eurofos -, Barcelone, Valence, Tanger, Gênes et Marsaxlokk) au Moyen-Orient et l'Inde, à savoir Port Saïd, Jeddah, Khor Fakkan Dubaï, Jebel Ali, Karachi, Port Qasim, Mundra et Nava Sheva.

"Fos mieux relié à la côte Ouest de l'Amérique Nord"


Inauguré en mars également, le service baptisé "Amerigo-Mena-Men-Max2" opère 6 navires de 6.500 EVP. Il dessert, en sortie du terminal de la Méditerranée de Fos, mais aussi d'Espagne (Barcelone et Valence), les ports américains de la côte Est (New York, Norfolk et Savannah) et Miami, dans le golfe des États-Unis.
Autre nouveau service ouvert cette année, le "California Express", assuré par le numéro 2 mondial, MSC. Cette ligne hebdomadaire déploie 10 navires de 5.000 EVP. Opéré à Fos chez Seayard, il dessert également Valence, Sines (Portugal) et la côte Ouest des États-Unis et du Canada (Vancouver), via le canal du Panama. Une nouvelle ligne qui aura été appréciée des chargeurs français estimant que l'offre de transport marseillaise sur la côte Ouest de l'Amérique du Nord n'était pas assez fournie ces dernières années.

Des unités de plus grande capacité

Autre motif de satisfaction pour Monica Bonvalet, les hausses de capacités. Et pas des moindres ! Sur le trade Asie, dans le cadre de l'alliance Ocean Three, sur le service MEX1-AMC-3/AMX-9, CMA CGM, UASC et Cosco (China Shipping) ont procédé au remplacement progressif des 10 porte-conteneurs de 8.500 à 9.500 EVP par 11 unités de 9.400 à 11.400 EVP. Une augmentation de capacité de 15 % qu'on attribue à l'armateur français.
Autre service reliant l'Asie à la Méditerranée ayant changé sa flotte à compter du mois d'avril, le MD2 opéré par l'alliance CKYHE. On est passé de 10 navires de 8.000 à 9.000 EVP à 9 unités allant de 8.500 EVP à 14.000 EVP. Une hausse évaluée par le GPMM à 30 %.
Quant à l'alliance G6, le "loop 8" du service EUM a connu lui aussi un remplacement progressif de navires dès le mois de juillet dernier. Des porte-conteneurs de 10.000 EVP environ ont été changés par des unités de 10.700 à 13.000 EVP, soit une hausse de capacité de 20 %.
Sur le Canada, Hapag-Lloyd l'a augmentée de 45 %. Il a remplacé dès le mois d'avril les 5 navires de 2.400 à 2.800 EVP opérés sur son service MCA par des unités de 3.800 EVP.
Enfin, sur la desserte de la Méditerranée, le service ASA, opéré par le turc Arkas et par Seago Line (la filiale du danois Maersk Line), a fait progresser sa capacité de pas moins de 80 %. Il a commencé à troquer en avril les 3 unités de 1.400 EVP qui assuraient les liaisons par des navires de 2.400 à 2.800 EVP.
Enfin, Arkas, dans le cadre de son service SEM (sur lequel l'italien Tarros a signé un accord de "slots" avec la compagnie turque), a fait un bond de 80 % de capacité. Dès le mois de juillet, 4 porte-conteneurs de 2.400 à 2.800 EVP ont pris la place des 4 navires de 1.400 EVP qui étaient jusqu'ici en opérations sur cette ligne.

Tarros lié à Arkas dans le cadre d'un accord de "slots"

L'armateur de La Spezia Tarros est de retour à Marseille via un accord de slots signé avec Arkas Line, qui fait escale à Fos. À la veille de son retour dans le port phocéen via les espaces loués sur les navires de son confrère turc, Danilo Ricci, directeur général de Tarros, avait déclaré que ce service hebdomadaire lui permettrait de "renouer avec la clientèle française pour la desserte de la Méditerranée orientale ainsi que celle de la Géorgie". "Nous allons franchir ainsi le premier pas de notre retour à Marseille-Fos", a-t-il ajouté. Il espère en effet que l'armement qu'il dirige reviendra à terme avec ses propres navires sur le terminal de Mourepiane. C'est l'agent maritime G. Féron E. de Clebsattel (groupe Sealogis) qui s'est vu confier la commercialisation du service de Tarros mais également l'ensemble des lignes de l'armateur italien à Marseille et sur tout le territoire français. Eurofos, le manutentionnaire d'Arkas, s'est également félicité de l'accord de slots avec l'armateur italien car, selon lui, "des volumes supplémentaires à manutentionner sur le terminal sont à prévoir".

Vincent Calabrèse

Mardi 27 Décembre 2016



Lu 907 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse