La pâte à papier redonne des couleurs au port de Fécamp


De tous temps, les entrées de granulats marins ont représenté le trafic le plus important en tonnages pour le port départemental de Fécamp. Et ce n’est pas le cas cette année en raison de la montée en puissance des importations de pâte à papier. Fin août, le trafic du port cauchois était en avance sur ses scores de 2015.


© Éric Houri
© Éric Houri
Depuis 2009, la crise du BTP s’éternise en Normandie comme ailleurs en France, même si quelques signaux laissent supposer une relance imminente. Pour autant, les importations de granulats marins prélevés en Manche Est pour le compte de deux opérateurs locaux, le négociant Sodégraves et Ballastières Mercier (groupe Lhotellier), n’avaient jamais cessé de peser pour la moitié voire plus dans le trafic global du port de commerce. Et par conséquent de représenter le trafic le plus lourd déchargé le long des bassins. À la fin du mois d’août, ce n’est plus cas. Seulement 54.000 tonnes (- 13 %) d’agrégats ont été mises à terre contre plus de 63.000 tonnes de pâte à papier. Ce trafic initié en 2009 par le groupe suédois SCA pour alimenter une usine d’essuie-tout dans la Sarthe ne cesse de monter en puissance.

"Quelques signaux laissent supposer une relance imminente"


Initialement, le trafic espéré était de 1.000 tonnes mensuelles. Il pourrait se rapprocher des 100.000 tonnes cette année. Illustration en août : trois bateaux en provenance de Suède (Tunadal et Gruvön) et d’Angleterre (Flushing) ont déchargé de la pâte à papier contre deux escales de la drague Britannia Beaver pour les graves de mer. Pour les autres importations, la néphéline est en progression de 20 % à près de 15.000 tonnes, l’huile pour le groupe Solvéa est stable à près de 5.000 tonnes et les bois sciés disparaissent (196 tonnes). Du côté des exportations, comme à l’habitude, on ne retrouve que les panneaux de particules fabriqués par l’usine Linex à destination du Royaume-Uni. Sans retrouver leur niveau des années 90, elles retrouvent des couleurs, à 27.000 tonnes fin août (+10 %). Au total, après huit mois, le port de Fécamp affiche un trafic global de 172.000 tonnes, en progression de plus de 11 %.

Vincent Rogé

Lundi 26 Septembre 2016



Lu 33 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Septembre 2016 - 16:22 Haropa : l’axe Seine en travaux


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse