La pesée des conteneurs pleins obligatoire en 2014


L'Organisation maritime internationale (OMI) vient de faire un premier pas pour rendre obligatoire la pesée des conteneurs avant l'embarquement, un débat ravivé par les récents accidents sur des porte-conteneurs. La démarche issue d'un amendement à la convention Solas est saluée par les armateurs.


© Vincent Calabrèse
© Vincent Calabrèse
The World Shipping Council (WSC) rend hommage au sous-comité en charge des marchandises dangereuses, des cargaisons solides et des conteneurs (DSC) de l'OMI pour avoir approuvé les modifications proposées à la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (Solas), indique l'association mondiale regroupant les armateurs du secteur conteneurisé.
Alors que les mauvaises ou fausses déclarations constituent un problème de longue date pour le secteur du transport, ainsi que pour les États en raison des risques qu'elles font peser sur la stabilité des navires, sur leurs équipages, les autres cargaisons se trouvant à bord, les ouvriers portuaires des entreprises de manutention et les routes sur lesquelles ils circulent, l'étau se resserre.
La proposition visant à rendre obligatoire la pesée des conteneurs avant leur embarquement a été approuvée par le Comité de sécurité maritime de l'OMI en juin 2013.

"La responsabilité des chargeurs"


Le WSC et l'OMI ont travaillé ensemble sur ce dossier pendant six années, rappelle l'association mondiale des armateurs, soulignant qu'elle a conduit ses réflexions avec de nombreux gouvernements (Danemark, Pays-Bas et États-Unis) et que d'autres associations professionnelles ont également apporté leur contribution.
À Londres, le sous-comité DSC de l'Organisation maritime avait mis en place, à l'occasion de sa 17e session, un groupe de correspondance permettant de rédiger des amendements nécessaires à la convention Solas. La question a été présentée le 18 septembre en vue de son adoption définitive en novembre 2014.
En France, l'Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF) estime que "l’affaire ne date pas d’hier". Le terrain a été minutieusement préparé par l’artillerie du lobby des armateurs internationaux sur le thème "les chargeurs surchargent les conteneurs au-delà des limites et ne déclarent pas les poids des marchandises ainsi chargées".
Les chargeurs français estiment que "la solution proposée à l’OMI ne résout ni la question du chargement, du calage et de l’arrimage des marchandises conteneurisées, ni la question des surcharges frauduleuses ou non, pas plus qu’elle ne traite des problèmes que posent la détermination du poids qui doit être déclaré par le chargeur ainsi que le contrôle de la transmission de ces informations".

Les déclarations erronées à l'origine de naufrage

L'accident du"Mol Comfort", un porte-conteneurs quasi neuf qui s'était brisé en deux dans l'océan Indien avant de couler en juin, pourrait avoir été provoqué par la faiblesse des structures du navire, mais aussi par une mauvaise répartition de son chargement en raison de déclarations erronées.
Dès 2006, l’avarie du "MSC Napoli" avait mis les chargeurs sur la sellette. L’enquête menée alors par la MAIMB, le bureau d’accident britannique, montrait que 20 % des 660 conteneurs chargés en pontée présentaient des différences (s'élevant parfois à plus de 3 tonnes) avec les poids repris sur le manifeste du navire. L'AUTF souligne que "le rapport concluait que l’impossibilité de naviguer du porte-conteneurs, cause du sinistre, était principalement due à une faiblesse de la coque précédemment endommagée lors d’un échouement".

Vincent Calabrèse

Lundi 23 Septembre 2013



Lu 1011 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse