La piraterie diminue dans le monde, sauf au large du Nigeria


La baisse des actes de piraterie en haute mer se poursuit dans le monde, sauf dans le golfe de Guinée, au large du Nigeria, a déclaré mercredi 27 avril le Bureau maritime international (BMI) basé à Londres.


© Eunavfor
© Eunavfor
Dans son dernier rapport trimestriel, le BMI relève 37 actes de piraterie et vols à main armée en mer dans le monde pour les trois premiers mois de 2016. L'an dernier à la même époque, il en relevait 54.
Depuis 2012, les actes de piraterie sont en baisse, grâce au déploiement de patrouilles internationales en mer, notamment au large de la Corne de l'Afrique après une vague de violentes attaques de pirates majoritairement somaliens.

"Grande prudence entre le Sud des Philippines et l'Est de la Malaisie"


Mais, selon le BMI, le problème s'est déplacé au large des régions pétrolifères du Nigeria.
De janvier à mars, 10 attaques et 44 prises d'otages ont eu lieu dans cette zone. La plupart du temps, les pirates armés s'emparent des cargaisons de fuel.

D'insupportables violences

"Ce trimestre, notre rapport souligne d'insupportables violences envers les navires et leurs équipages dans le golfe de Guinée, notamment au large du Nigeria", a déclaré Pottengal Mukundan, directeur du BMI.
En Asie du Sud-Est, la piraterie est en forte chute après un pic d'attaques l'an dernier, principalement contre de petits pétroliers. Seulement 6 attaques sont à déplorer au premier trimestre 2016 contre 30 l'an dernier à la même période.
Selon le BMI, le bénéfice en revient aux actions menées par les autorités malaisiennes et indonésiennes.
Cependant, l'antenne du BMI sur la piraterie, installée à Kuala-Lumpur, incite à la plus grande prudence entre le Sud des Philippines et l'Est de la Malaisie, après 3 attaques et prises d'otages menées récemment par des hommes lourdement armés.
Les autorités n'ont pas encore dévoilé qui était à l'origine de ces attaques, mais des groupes islamiques basés aux Philippines sont coutumiers de ce type d'attaques avec prises d'otages près des côtes malaisiennes.
Actuellement, le groupe islamiste philippin Abou Sayyaf est soupçonné de détenir 18 membres d'équipage indonésiens et malaisiens.

AFP

Jeudi 28 Avril 2016



Lu 241 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse