La piraterie maritime en Afrique inquiète les États-Unis



27 attaques de navires ont été recensées depuis avril 2016 en Afrique de l'Ouest © Eunavfor
27 attaques de navires ont été recensées depuis avril 2016 en Afrique de l'Ouest © Eunavfor
L'insécurité maritime qui se développe au large de l'Afrique de l'Ouest pourrait affecter les États-Unis, a alerté mardi 14 février à Abidjan, un diplomate américain, appelant les pays africains à se doter d'"une stratégie nationale" afin de bénéficier d'un soutien. "L'insécurité maritime dans les endroits stratégiques tels que le golfe de Guinée et le golfe d'Aden peut nous affecter tous", a déclaré Andrew Haviland, chargé d'affaires de l'ambassade américaine à Abidjan, à l'ouverture d'une rencontre internationale sur la sécurité maritime, organisée par les États-Unis et regroupant 75 participants venus de 15 pays d'Afrique. Au moins 27 attaques de navires (vols, kidnappings ou tentatives échouées) ont été recensées par l'Organisation maritime internationale (OMI) depuis avril 2016 sur les côtes d'Afrique de l'Ouest contre deux seulement en Afrique de l'Est. Du Sénégal à l'Angola, les 17 pays du golfe de Guinée - dont les capacités de surveillance et de défense maritime sont limitées et disparates - tentent depuis quelques années de renforcer leurs moyens d'intervention et de mettre en place une collaboration régionale plus étroite. "Il nous faut donc des cadres juridiques dans nos propres pays et avec nos voisins maritimes afin de traduire en justice ceux qui s'adonnent aux activités illicites", a poursuivi Andrew Haviland. Mais auparavant "un premier devoir essentiel est de créer et mettre en place une stratégie nationale de sécurité maritime" en Afrique, a souligné le diplomate américain. Cette stratégie sera appuyée par les États-Unis dans le cadre d'un partenariat avec les pays africains, assuré par le Centre d'études stratégiques de l'Afrique (Cesa), une institution du département américain de la défense, créée et financée par le congrès des États-Unis. Plus de 40 pays africains avaient adopté en octobre 2016 à Lomé une charte contraignante sur la sûreté et la sécurité maritime. Alors que la situation s'est apaisée dans le golfe d'Aden, à l'est du continent, c'est désormais le golfe de Guinée - et ses 5.700 km de côtes - qui fait figure de nouvel épicentre de la piraterie maritime en Afrique. La rencontre doit s’achever vendredi 17 février.

AFP

Mercredi 15 Février 2017



Lu 344 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse