La sécurité aérienne a été renforcée au fil des accidents


L'Organisation de l'aviation civile internationale a su adapter la sécurité et la sûreté au fil des accidents du transport aérien des dernières années, selon le secrétaire général de cette agence de l'ONU.


Le transport aérien reste sûr avec environ un millier de morts l'an dernier © Germanwings
Le transport aérien reste sûr avec environ un millier de morts l'an dernier © Germanwings
L'avion reste le moyen de transport le plus sûr, a estimé jeudi 7 mai Raymond Benjamin, secrétaire général de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), en dépit de la dernière catastrophe aérienne avec l'avion de la Germanwings précipité par le copilote contre les parois rocheuses des Alpes françaises le 24 mars dernier, faisant 150 victimes.

6 milliards de passagers en 2030

À la suite de cet accident, la plupart des compagnies aériennes ont décidé d'imposer la présence en permanence de deux personnes dans la cabine de pilotage. Si cette mesure "doit sûrement rassurer les gens", dans la réalité le secrétaire général de l'OACI doute de son efficacité. L'OACI avait rappelé la nécessité que les pilotes d'avions fassent l'objet d'un suivi psychologique et physique régulier afin de prévenir les conséquences de comportements suicidaires des personnels navigants.
En 2030, avec une prévision de 6 milliards de passagers transportés chaque année, soit deux fois plus qu'à l'heure actuelle, "l'OACI ne pourra pas traiter de la même manière cette question de sûreté". Pour autant, le transport aérien reste sûr avec environ un millier de morts l'an dernier, une situation facilitée par la "collaboration exceptionnelle entre gouvernements et l'industrie", a souligné Raymond Benjamin lors d'une conférence du Conseil des relations internationales de Montréal (Corim).
Dans le domaine de la sécurité aérienne, l'OACI doit également prendre en compte l'évolution des pratiques et des moyens du transport par air, comme l'utilisation de drones civils ou des futurs vols commerciaux vers l'espace, selon le secrétaire général de l'agence.
Le débat des drones "n'est pas la priorité du moment" à l'OACI car ces appareils ne volent pas au même niveau que les avions civils et ne représentent pas une réelle menace, a-t-il ajouté en précisant qu'il sera toutefois nécessaire à terme "d'encadrer ce type d'opérations afin qu'elles ne dégradent pas la sécurité des vols". Le secrétaire général de l'OACI doit céder sa place le 1er août à la Chinoise Fang Liu, première femme à diriger l'agence spécialisée des Nations unies.

AFP

Lundi 11 Mai 2015



Lu 70 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse