La sécurité des tunnels suisses remise en question


Après le choc du terrible accident d'autocar qui a provoqué la mort de 28 personnes, dont 22 enfants, en Suisse les experts s'interrogent sur les normes actuelles de construction des parois des tunnels dans la Confédération, et notamment des niches de sécurité.


La sécurité des tunnels suisses remise en question
Le véhicule a pénétré dans le tunnel autoroutier de Sierre, dans lequel la vitesse est limitée à 100 km/h, et, pour une raison encore inconnue, a heurté la bordure droite de la chaussée puis percuté frontalement le mur en béton d'une niche de sécurité prévue pour les arrêts d'urgence. "Faudra-t-il prévoir une vitesse plus basse pour les véhicules lourds ou modifier la conception des niches de sécurité", s'est interrogé le quotidien «Le Temps».
Construit en 1999, le tunnel, doté de deux tubes comprenant chacun deux voies de circulation, est long de 2.500 m et dispose d'un trottoir surélevé, qui permet aux automobilistes dont le véhicule tombe en panne de se rendre à pied vers un des deux refuges de sécurité construits : les normes suisses imposant une niche tous les 600 à 900 m. La niche, perpendiculaire à la route, mesure 41 m de longueur, 3 m de profondeur et un peu plus de 5 m de hauteur (comme le tunnel), selon l'Office fédéral des routes (Ofrou). Le journal zurichois «Tages-Anzeiger» revient également sur ces arrêts de secours : "c'est seulement en raison de ce mur (en angle droit) qu'une collision frontale a pu se produire", indique le journal, soulignant que ce genre de construction est répandue dans le pays. Le tunnel respecte pourtant les "normes les plus actuelles" en matière de ventilation, d'issues de secours, de signalisation et d'approvisionnement en énergie ainsi que de niches de secours, a indiqué un porte-parole de l'Office fédéral des routes (Ofrou), Antonello Laveglia. Mais "avec ce qui s'est passé, il n'est pas exclu que quelque chose va être rediscuté ou changé", reconnaît-il, relevant qu'"en 2010", un programme a été lancé "pour augmenter la sécurité pour quelque 220 tunnels en Suisse, pour les mettre aux normes". Le programme de 1,2 milliard de francs suisses (990 millions d'euros), concerne notamment la ventilation, les issues de secours, la signalisation et l'approvisionnement en énergie, a-t-il ajouté.
En Suisse, la commission sur les tunnels de la Société suisse des ingénieurs et des architectes (Sia), chargée d'établir les standards de construction, avait justement prévu de se réunir le 20 avril prochain.

Agnès Pedrero

Vendredi 16 Mars 2012


Tags : suisse, tunnel



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse