La situation financière de l'Ademe inquiète la Cour des comptes



L'Ademe est de plus en plus sollicitée par l'État pour soutenir la transition énergétique, mais sans garantie sur ses ressources afin d'assurer ses missions, a jugé jeudi 23 mars la Cour des comptes, pointant aussi la gestion interne de cet établissement public. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) assure de façon "globalement satisfaisante" son rôle de principal opérateur de la transition écologique, constate d'abord la Cour des comptes dans son rapport portant sur la période 2010-2015. Déchets, pollution, transports ou énergies renouvelables : les missions de l'Ademe sont très larges et vont du suivi technique et financier d'appels à projets innovants dans les énergies renouvelables à la sensibilisation du public à la protection de l'environnement. L'établissement public, créé en 1991 et qui compte 1.100 agents, pilote l'attribution de nombreuses aides publiques, en particulier le programme des investissements d'avenir, avec 3,1 milliards d'euros alloués à la transition énergétique entre 2010 et 2015. Mais "sous la pression de la tutelle (le ministère de l'Environnement, NDLR), l'établissement n'a cessé de contracter de nouveaux engagements" de soutien public, créant un enjeu sur "la capacité future de l'agence à dégager les ressources suffisantes pour y faire face", pointe la Cour, qui note une "absence de garantie sur la capacité à couvrir" les autorisations d'engagements prises dans les années à venir. Ces autorisations d'engagements s'élèvent à plus de 650 millions d'euros par an, tandis que les crédits mobilisables et délégués à l'Agence, dont le budget est quasi exclusivement public, atteignent environ 500 millions d'euros. Cela n'est "pas sans risque", et peut conduire l'Ademe et son budget d'environ 500 millions d'euros "à se trouver dans une situation financière tendue dès 2017", ajoutent les magistrats de la rue Cambon.
Cette situation est pourtant connue depuis "au moins trois ans" sans qu'"aucune décision susceptible de la corriger" n'ait été prise, regrette la Cour, dont le précédent rapport sur l'Ademe date de 2010. Dans sa réponse au rapport, la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, assure que le niveau des crédits de l'agence "constituera un des principaux points d'attention" du ministère pour le prochain budget 2018-2020. Le rapport pointe aussi la gestion interne de l'Ademe en matière de politique de ressources humaines, qui doit être "plus rigoureuse", sur le temps de travail notamment, de procédures d'achats publics, de l'optimisation de son parc immobilier et de son organisation en régions, ainsi que de contrôle des aides versées. Sa gestion "doit rapidement être améliorée", recommande la Cour. Les recommandations de la Cour rejoignent "des enjeux stratégiques bien identifiés par l'Ademe, pour lesquels des actions sont déjà en cours ou planifiées", a répondu le président de l'Ademe, Bruno Lechevin. L'Agence a déjà engagé une réforme de ses aides en 2014, va "poursuivre le durcissement" de l'attribution de certaines d'entre elles et "augmenter" les contrôles a posteriori, ajoute t-il. Il assure aussi que des évolutions seront encore apportées à la gestion des ressources humaines et des procédures d'achats.

AFP

Vendredi 24 Mars 2017



Lu 518 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse