La zone industrialo-portuaire de Salaise-Sablons passe à la vitesse supérieure


L’association Promofluvia de Lyon a centré le propos de son récent "5 à 7" sur le port de Salaise-Sablons, qui multiplie les initiatives pour accélérer son développement. Celui-ci a dernièrement signé le lancement de sa zone logistique.


340 hectares sont à commercialiser sur la zone de Salaise-Sablons, dont 200 restent à aménager © CC du Pays Roussillonnais
340 hectares sont à commercialiser sur la zone de Salaise-Sablons, dont 200 restent à aménager © CC du Pays Roussillonnais
Le syndicat mixte de la zone industrialo-portuaire de Salaise-Sablons vient de signer un traité de concession avec Isère Aménagement et une convention de partenariat avec l’Agence d'études et de Promotion de l’Isère –AEPI.

130 millions d’euros sur vingt-deux ans

Le syndicat mixte lance ainsi la commercialisation et l’aménagement de 340 hectares dont près de 200 sont à aménager. Trente hectares sont déjà disponibles.
Située à 40 minutes de Lyon et de Valence et à un heure et demie de Grenoble et Saint-Étienne, la ZIP de Salaise-Sablons se trouve au cœur du deuxième site portuaire de la vallée du Rhône avec 800.000 tonnes transportées par an par le fleuve et 600.000 tonnes traitées par le rail. L'objectif du projet de développement est de s’appuyer sur de nouvelles sociétés. Ce sont 130 millions d'euros qui seront investis sur vingt-deux ans par les divers partenaires pour réaliser les acquisitions foncières, les aménagements, les développements de voies ferrées, de quais, de pontons, etc.

"Trois projets à six-huit mois qui concernent le multimodal"


Le site comprend 90 ha de domaine public fluvial propriété de l'État concédés à la CNR. Sur la ZIP, 90 ha sont occupés par une vingtaine d’entreprises comme Saint-Gobain Euroflat, Linde, Delmonico Dorel, Thor, Tredi-Séché, Eiffage, Geodis, Ribière, Les Courriers Rhodaniens, ou Cottard-Glénat… qui emploient 900 personnes. "Nous avons trois projets à six-huit mois qui concernent le multimodal", observe Christian Marcout, de la CCI Nord Isère, qui reconnaît que le port est actuellement très tourné vers le vrac. Il souhaite "répondre à tous les besoins de la supply chain en apportant de la valeur ajoutée".
"Le site permet d’accueillir un ou deux grands projets industriels sur 20 ha sur un espace de qualité rare en France", appuie Daniel Rigaud, président du syndicat mixte de la ZIP et conseiller général qui sait que "le projet ne pourra aboutir que s’il est partagé". Et aussi si toutes les garanties sont prises pour éviter des tentations d’élus de céder des parcelles à des entreprises qui ne seraient pas intéressantes en matière de multimodalité et d’utilisation du port.
Les secteurs ciblés concernent les matériaux, les techniques et énergies durables, la distribution "intelligente", la chimie verte et high tech et l’économie circulaire.
Le syndicat mixte de la ZIP assure la maîtrise d’ouvrage du développement du site avec la CNR. Il  a été créé en mars 2009 par la Région Rhône-Alpes, le Département de l’Isère et la Communauté de communes du Pays Roussillonnais. Au-delà de la gestion, de l’animation et de la promotion du site, le syndicat mixte a rejoint la Société Publique Locale Isère Aménagement afin de conduire l’aménagement du site.
Tout près de la ZIP se trouve la plate-forme chimique de Roussillon, classée Seveso, et qui pourrait accueillir le chimiste américain Hexcel qui examine une éventuelle implantation depuis de longs mois. Selon le préfet de Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, la décision pourrait être prise d’ici le 15 septembre avec 400 millions d’euros d’investissement à la clé en deux tranches, pour un démarrage de l’activité en 2017, et un bon coup de projecteur qui donnerait un élan à tout ce territoire.

Annick Béroud

Mardi 5 Août 2014



Lu 863 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse