Lancement d'une voie ferrée Iran-Turkménistan-Kazakhstan


Les chefs d'État iranien, kazakh et turkmène ont inauguré au Turkménistan une ligne de chemin de fer qui doit traverser leurs trois pays et qui doit permettre d'accélérer le transport de produits pétroliers vers les marchés européens.


Lancement d'une voie ferrée Iran-Turkménistan-Kazakhstan
L'Iran, le Turkménistan et le Kazakhstan ont lancé mercredi 3 novembre une nouvelle voie ferrée.
"Ce chemin de fer est un moyen de relier le golfe Persique, la mer d'Oman, les pays asiatiques, la Chine, la Russie, la Turquie et l'Europe", a salué le président iranien, Hassan Rohani, lors d'une cérémonie officielle à Akiaïla, l'une des stations ferroviaires de la voie ferrée, à la frontière entre l'Iran et le Turkménistan.

10 Mt de marchandises par an

La voie ferrée permettra de transporter jusqu'à 10 millions de tonnes de marchandises par an, dont du pétrole, ainsi que des voyageurs entre les pays de la région, a indiqué le ministère turkmène des Transports. Au total, 2 milliards de dollars issus des fonds publics turkmènes, et de prêts contractés à la Banque de développement asiatique et à la Banque de développement islamique, permettront de financer ce projet, conclu en octobre 2007 par les trois pays, selon une source au sein du gouvernement turkmène. Quelque 700 km de ce nouveau chemin de fer ont été construits au Turkménistan, 140 km au Kazakhstan et 85 km en Iran.
Le président turkmène, Gourbangouly Berdymoukhamedov, a évoqué un "événement historique", se félicitant des nouvelles possibilités données "aux marchés européens pour diminuer la distance qui les sépare du Proche Orient, du Moyen-Orient et de l'Asie du Sud". Cette nouvelle voie ferrée permet aussi de désenclaver le Kazakhstan et le Turkménistan, deux pays d'Asie centrale qui n'ont aucun accès aux voies maritimes commerciales, a souligné le président kazakh, Noursoultan Nazarbaïev. L'Iran, qui multiplie les projets de grande ampleur en Asie centrale, espère aussi construire dans les prochaines années un chemin de fer direct pour relier la région à la mer d'Oman, le long des frontières afghane et pakistanaise, pour réduire encore la distance entre les pays de la région et les mers chaudes.

AFP

Jeudi 4 Décembre 2014



Lu 122 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse