Lancement des travaux du troisième aéroport d'Istanbul


Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a posé dimanche 8 juin la première pierre du troisième aéroport d'Istanbul, un projet pharaonique controversé ayant pour ambition d'accueillir à terme 150 millions de passagers par an, ce qui en ferait l'un des plus grands aéroports du monde.


"Le plus grand aéroport du monde va émerger ici", a déclaré Recep Tayyip Erdogan au cours de la cérémonie de lancement des travaux, affirmant qu'il s'agissait d'un "jour historique" pour Istanbul et pour la Turquie. La première phase des travaux devrait être achevée le 29 octobre 2017, et la nouvelle infrastructure devrait accueillir 150 millions de passagers par an lorsqu'elle sera pleinement opérationnelle en 2018, selon le Premier ministre.

Rival de l'aéroport de Dubaï

Ce projet de 30 milliards de dollars (22 milliards d'euros), qui a soulevé une vive polémique, a pour ambition de rivaliser avec l'aéroport international Al Maktoum de Dubaï, inauguré en octobre 2012 et qui prévoit une capacité de 160 millions passagers par an. La construction et l'exploitation pendant vingt-cinq ans de ce troisième aéroport d'Istanbul a été accordée en mai 2013, à l'issue d'un appel d'offres, à un consortium d'entreprises turques (Limak, Cengiz, Kolin, Ma-Pa et Kalyon) pour une somme record de plus de 30 milliards d'euros.
Le projet s'est heurté à l'hostilité des organisations écologistes qui ont dénoncé "un massacre environnemental" dans une zone boisée située près du lac Terkos, l'un des six principaux réservoirs d'eau potable d'Istanbul. Il fait partie d'une série de projets pharaoniques décidés par Recep Tayyip Erdogan, ancien maire d'Istanbul, parmi lesquels un troisième pont sur le Bosphore, déjà en construction, et le percement d'un large canal reliant la mer Noire à la mer de Marmara pour détourner le trafic qui engorge le détroit. Ces projets ont alimenté la colère des manifestants qui s'étaient mobilisés en juin 2013 pour sauver un parc d'Istanbul menacé par un projet de centre commercial, mouvement qui s'était transformé en fronde antigouvernementale dans l'ensemble du pays.

AFP

Mardi 10 Juin 2014



Lu 138 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse