Laxisme et fautes dans la catastrophe de Lac-Mégantic



Le convoi de 72 wagons-citernes transportait 7,7 millions de litres de pétrole
Le convoi de 72 wagons-citernes transportait 7,7 millions de litres de pétrole
Laxisme des autorités de contrôle, matériels ferroviaires défectueux et enchaînements de fautes ont conduit à la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic au Québec l'été dernier, qui avait fait 47 morts, ont conclu mardi 19 août les responsables de l'enquête. D'abord, le ministère canadien des Transports a fait preuve de laxisme dans sa surveillance de la société ferroviaire Montreal, Maine & Atlantic (MMA) dont le train chargé de pétrole a déraillé et explosé en juillet 2013 au cœur de la petite bourgade québécoise. Le ministère "n'avait pas effectué de vérifications assez poussées ni assez fréquentes de la MMA pour être bien certain qu'elle gérait efficacement les risques opérationnels", ont indiqué les enquêteurs du Bureau de la sécurité des Transports du Canada (BST) en présentant leur rapport final. Le BST a identifié "18 facteurs qui ont joué un rôle dans cet accident". Sans conducteur, le convoi de 72 wagons-citernes, transportant 7,7 millions de litres de pétrole et parqué sans surveillance au haut d'une côte, s'était progressivement mis en branle avant de prendre de la vitesse et dérailler à plus de 100 km/h au centre de Lac-Mégantic. Bourrés de pétrole hautement inflammable, presque tous les wagons avaient explosé, soufflant également une trentaine de bâtiments. L'enquête a permis d'établir que le conducteur, Thomas Harding, n'avait actionné les freins que de cinq locomotives et de deux wagons lorsqu'il avait stationné le convoi à une dizaine de kilomètres de la ville meurtrie.
"Les accidents ne sont jamais causés par une seule personne, un seul geste ou un seul facteur", a toutefois déclaré la présidente du BST, Wendy Tadros. Selon les enquêteurs, la société ferroviaire impliquée avait "une faible culture de sécurité et n'avait pas de système de gestion de la sécurité fonctionnel pour gérer les risques". "Cette industrie en pleine expansion dont les trains transportaient de plus en plus de pétrole d'un bout à l'autre du pays et de l'autre côté de la frontière américaine n'était tout simplement pas surveillée", a affirmé un responsable de l'enquête, Jean Laporte. Le rapport formule deux nouvelles recommandations: l'une vise à garantir que "les trains laissés sans surveillance" soient "toujours retenus efficacement" et l'autre que les sociétés ferroviaires aient "des systèmes de gestion de la sécurité qui fonctionnent vraiment".

AFP

Mercredi 20 Août 2014



Lu 81 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse