Le BTP demande une compensation liée à l'abandon de l'Écotaxe


Un emploi sur cinq va disparaître dans les travaux publics si l'État n'agit pas face à l'effondrement attendu de la commande publique lié à la baisse des dotations aux collectivités et à l'abandon de l'Écotaxe, s'alarment syndicats patronaux et de salariés


"Un emploi sur cinq disparaîtra si l'État n'agit pas" © RFF/Philippe Giraud
"Un emploi sur cinq disparaîtra si l'État n'agit pas" © RFF/Philippe Giraud
Dans une démarche commune inédite, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), la fédération Scop BTP (qui représente les coopératives) et les syndicats CFTC, CFDT, CFE-CGC et Force ouvrière (FO) dénoncent la "politique de la chaise vide" du gouvernement. "L'État doit exercer son rôle de stratège en garantissant la qualité des infrastructures et la sécurité des usagers, pour préserver l'emploi et renforcer l'attractivité du pays", font valoir ces organisations.

60.000 emplois menacés

Elles attendent une "compensation pérenne de la perte de ressources liée à l'abandon de l'Écotaxe", des "moyens pratiques pour que les collectivités locales continuent à financer leurs infrastructures" et une "accélération des projets d'infrastructures reliant les territoires des futures grandes régions". Car "en l'absence de mesures correctrices et volontaristes, le constat partagé par les partenaires sociaux des travaux publics est que le secteur entre durablement en récession, et c'est un emploi sur cinq qui va disparaître", s'alarment ces organisations. 60.000 emplois seraient ainsi menacés. Les partenaires sociaux des travaux publics - un secteur qui dépend à 70 % de la commande publique - ont entamé le 6 mai une négociation dans le cadre du Pacte de responsabilité. Mais ne pouvant prendre d'engagements en termes d'emplois faute de "visibilité sur le financement des infrastructures du pays", ils auraient souhaité une concertation tripartite, associant l'État, mais ce dernier n'a pas donné suite, malgré la gravité de la situation économique et sociale du secteur.

AFP

Mercredi 2 Juillet 2014



Lu 237 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse