Le Brexit interpelle les milieux maritimes français


Autour du Comité France Maritime, le Secrétariat général de la Mer et le Cluster maritime français ont fait un point de leurs travaux respectifs, avec une réflexion sur les conséquences maritimes du Brexit.


© BAI
© BAI
Depuis le 23 juin 2016, date où les électeurs britanniques ont décidé de quitter l’Union européenne, la livre sterling a perdu 20 % de sa valeur par rapport à l’euro. Pour les compagnies maritimes françaises exerçant sur le transmanche dont les recettes sont majoritairement en monnaie anglaise et les charges en euros, à l’image de Brittany Ferries (BAI), cette évolution impacte leurs comptes.

Une cellule Europe

Soulevée par Jean-Marc Roué, nouveau président d’Armateurs de France et à la tête de la BAI, elle confirme la volonté des autorités britanniques de relancer la compétitivité économique de la Grande-Bretagne et de son pavillon.
Aussi pour analyser les conséquences du Brexit, le Comité France Maritime (CFM) composé des représentants des principales filières maritimes et des régions littorales, via le Cluster maritime français et le Secrétariat général de la Mer, a décidé d’assurer dans une cellule Europe la coordination des positions du secteur maritime pour alimenter la position de la France lors des futures négociations entre l’Union européenne et la Grande-Bretagne.
À l’issue de ces dernières, tous les scénarios sont encore possibles : adhésion du Royaume-Uni à l’Espace économique européen sur le modèle de la Norvège, accord ad hoc avec l’Union ou sortie sèche avec application des accords internationaux inspirés des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Lors de sa deuxième réunion le 22 mars dernier, le Comité France Maritime a également annoncé le lancement d’une réflexion sur l’attractivité portuaire. Elle débouchera sur des "propositions concrètes de simplification dans l’idée de développer et d'adapter les industries portuaires (GNL, courant à quai, etc.), et de connecter les ports à leur hinterland". Un état d’avancement de ces chantiers sera réalisé lors de la prochaine réunion du comité prévue le 6 juin 2017.

Érick Demangeon

Mercredi 19 Avril 2017



Lu 2038 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 16:15 MSC s'offre onze porte-conteneurs de 22.000 EVP


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse