Le Club de la logistique globale en visite à CargoPort


Le Club de la logistique globale que préside Friedrich Laubscher a récemment organisé une visite de CargoPort. Le groupe important qui a participé à cette soirée illustre l’intérêt des professionnels envers une pièce maîtresse et incontournable des échanges commerciaux de la région Rhône-Alpes-Auvergne.


CargoPort a vu transiter 48.812 tonnes de marchandises l’an dernier © CargoPort
CargoPort a vu transiter 48.812 tonnes de marchandises l’an dernier © CargoPort
Éric Burdin, responsable de CargoPort, a rappelé les chiffres 2015. L’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry a accueilli 8,7 millions de passagers soit une augmentation de 2,8 % par rapport à 2014. Côté fret, ce sont 48.812 tonnes de marchandises et 2.812 tonnes pour La Poste qui ont été comptabilisées l’an dernier. "Les débuts de 2016 sont prometteurs", observe Éric Burdin qui mise sur les ambitions liées au développement de CargoPort pour soutenir la progression du fret. L’express porte toujours la croissance avec 36.826 tonnes et les charters 4.109 tonnes, un chapitre que CargoPort veut développer. Le fret camionné n’a pas atteint les 100.000 tonnes comme en 2014 avec 90.000 tonnes mais les méthodes de comptages ont été affinées cette année pour mieux refléter la réalité et la précision des flux. Le fret mis dans les soutes des appareils passagers a été de 8.101 tonnes (+ 2,4  %). Hormis les vols quotidiens réalisés par les expressistes, le vol tout cargo d’Emirates, opéré le jeudi en B777, traite environ 80 tonnes de fret chaque semaine. Les cinq vols passagers de la compagnie du Golfe emportent aussi une vingtaine de tonnes de fret à chaque rotation. Le vol tout cargo d’Emirates donne pleine satisfaction et des discussions seraient en cours pour la mise en place d’une deuxième fréquence. À défaut d’accueillir Qatar Airways qui a préféré Nice à Lyon, peut-être que l’autorisation de passer de cinq à sept vols par semaine sera accordée à Emirates, ce qui augmentera le fret possible en soute passagers.
L’ouverture du vol passagers toute l’année d’Air Canada, entre Lyon et Montréal, en B767-300 devrait permettre au fret de compter pour environ 15 % dans l’économie de cette ligne et "l’arrivée d’Aeroflot pour Moscou, trois fois par semaine, peut aussi servir le fret avec quelques capacités bienvenues", précise Éric Burdin.
Depuis 2013, CargoPort contribue au transport de chevaux. Ce sont 950 équidés qui sont partis depuis cette date de Lyon pour les pays du Golfe. L’aéroport a déposé un dossier pour obtenir un agrément à l’import pour le traitement des chevaux. Il espère, d’ici juillet, être à même de traiter des flux de chevaux en provenance de pays tiers. Aéroports de Lyon ambitionne d’être une importante porte d’entrée en France en ce domaine avec Deauville et Roissy.

De futurs investissements pour DHL Express

Éric Burdin a encore évoqué l’aménagement de nouveaux terminaux de première ligne qui permettront d’améliorer les transferts entre les zones de stockage et le tarmac, le projet Carex, service de liaisons inter-aéroports européens qui piétine malheureusement.
On recense environ 90 sociétés qui évoluent dans l’enceinte de CargoPort, ce qui représente 1.300 salariés. Les deux pistes de l’aéroport, dont l’une est longue de 4.000 mètres, sont opérationnelles 24 sur 24.
La visite nocturne de WFS a permis un survol des activités de cet opérateur, spécialiste du handling qui assiste et représente les compagnies aériennes et les commissionnaires de transport. Elle procède à la réception et à l’embarquement des marchandises à bord des appareils. Les colis pèsent d’un kilo à plusieurs tonnes. "90 % des expéditions qui entrent le matin sortent le soir. Depuis 1999, les contraintes sécuritaires et réglementaires ont été renforcées et 100 % du fret doit être sécurisé. Le timing est toujours serré et le load master qui organise les chargements et placements dans l’appareil a un rôle majeur", explique Jean-Christophe Boutot de WFS. La hantise actuelle des opérateurs concerne les piles au lithium. WFS emploie 50 personnes dans ses locaux dont 35 au magasin.
DHL Express travaille toujours "en flux hyper tendu", comme l’indique Mourad Torche, responsable export. La place manque et l’opérateur attend avec impatience le déménagement en 2019 dans un nouveau centre de tri d’environ 12.000 m2 et pour lequel l’expressiste allemand investirait 43 millions d’euros. Deux avions DHL opèrent chaque jour sur CargoPort avec le vol Bruxelles-Toulouse via Lyon et l’A300 destiné au hub de Leipzig. DHL Express traite à l’export entre 7.000 et 8.000 pièces par jour. 90 % de l’express sont traités en aérien, 10 % par la route. À l’import et à l’export, DHL Express traite en moyenne 25.000 colis par jour. Au total, l’intégrateur emploie 150 personnes environ sur CargoPort et prévoit plusieurs embauches pour faire face à son développement.

Annick Béroud

Jeudi 21 Avril 2016



Lu 576 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse