Le "Concordia" remorqué par un navire géant spécial



© Dockwise
© Dockwise
La compagnie Costa Croisières a annoncé jeudi 10 octobre qu'elle envisageait de louer un navire géant spécial, utilisé dans le transport des plate-formes pétrolières, afin de remorquer le "Concordia", échoué devant l'île toscane du Giglio, vers le port où il sera démantelé. Le groupe Costa, propriétaire du paquebot "Concordia", et sa maison mère américaine, Carnival, ont signé un contrat avec la société hollandaise Dockwise, propriétaire du "Dockwise Vanguard", le "plus grand bateau semi-submersible au monde". Au lieu d'être tirée, l'épave du "Concordia", une fois renflouée, pourrait donc être placée sur cet immense navire qui effectuera lui-même le remorquage. "Nous avons toujours pris en considération toutes les options possibles, compte tenu des avancées technologiques existantes", explique l'ingénieur Franco Porcellacchia, coordinateur pour Costa du projet de redressement et de remise à flot du "Concordia".
Le remorquage du "Concordia", dont le redressement - une première mondiale - a duré une vingtaine d'heures mi-septembre, est prévu lors du premier semestre 2014. En attendant, pour supporter l'hiver dans sa position actuelle, le navire de 114.000 tonnes, qui repose par 30 mètres de fond sur un lit de ciment et des plates-formes spécialement créées, verra sa coque renforcée et amarrée à des câbles et tirants d'acier. Son flanc droit endommagé sera ensuite réparé, avant que ne débutent les opérations de renflouement. Les ports de Piombino, en Toscane, Naples ou Palerme se sont portés candidats pour un démantèlement qui les occuperait plusieurs années. Dans la nuit du 13 janvier 2012, le "Costa Concordia", qui naviguait trop près de la côte, avait heurté un écueil et s'était échoué sur des rochers à quelques dizaines de mètres du Giglio avec à son bord 4.229 personnes, dont 3.200 touristes. Le naufrage avait 32 morts, dont deux disparus. Le redressement puis le renflouement ont été confiés au consortium américano-italien Titan-Micoperi pour un coût supérieur à 600 millions d'euros, entièrement à la charge de Carnival.

AFP

Vendredi 11 Octobre 2013



Lu 172 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse