Le Conseil d'administration de l'ENSM valide le projet d'établissement



© ENSM
© ENSM
Le conseil d’administration de l’École nationale supérieure maritime (ENSM) a validé le mardi 10 décembre, comme on pouvait s'y attendre, son projet d’établissement. Il a par ailleurs voté le budget 2014. "Le projet de transformation de l'école repose sur "une évolution de l’enseignement pour permettre une meilleure reconnaissance des diplômes, une spécialisation par site qui tire partie du potentiel de chacun d'entre eux et qui permet un fonctionnement plus rationnel", explique la direction de l'ENSM, pour justifier la décision prise par les administrateurs.
Le projet, qui a soulevé ces derniers temps une polémique autant chez les élèves que les enseignants mais également du côté des navigants, prévoit une rénovation des sites, un développement international et une ouverture vers les métiers du "para-maritime". Autant d'évolutions préconisées dans de nombreux rapports et audits.
"Depuis le dernier conseil d’administration du 23 octobre, ce projet a fait l’objet d’une concertation auprès des collectivités territoriales concernées, notamment le conseil régional de Haute-Normandie et la ville du Havre qui souhaitaient une meilleure prise en compte des efforts faits par ces collectivités pour la construction du nouveau bâtiment au Havre", explique la direction de l'ENSM. L'école dit avoir, au cours de cette phase, "amélioré le projet pour répondre à leurs attentes".
Elle précise que "la spécialisation des quatre sites sera mise en oeuvre de manière progressive et contrôlée". Les transferts de formation entre les deux sites de Marseille et du Havre donneront lieu, selon elle, "à une prévision puis un bilan annuel, qui sera effectué en concertation avec les collectivités locales partenaires".
Aucun principe fondateur du projet n'a été remis en cause. Toutefois, des précisions ont été apportées sur les nouvelles formations réalisées au Havre. La direction de l'ENSM souligne celle d’officier chef de quart passerelle international (OCQPI) et celle d’officier électronicien et systèmes de la Marine marchande (OESMM). Ainsi en va-t-il des diplômes universitaires et, à terme, des formations para-maritimes. Et d'ajouter qu'à la rentrée 2014, les deux dernières années de la formation des officiers de première classe de la marine marchande (cycle M de la filière A) seront transférées de Marseille au Havre. Seul le niveau L1 étant regroupé à Marseille.
Le site de Marseille accueillera donc à terme les trois premières années de la filière des officiers de première classe de la marine marchande. Le site du Havre accueillera quant à lui le septième semestre et les deux dernières années de cette formation. Il a plus particulièrement été validé qu'il n'y aurait pas de transfert de formations sans avoir vérifié préalablement qu'il était compensé par l'arrivée effective d'étudiants d'autres filières. Pour Pour le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, "on assiste aujourd'hui à la véritable naissance de la « nouvelle ENSM », grande école de l'économie maritime qui doit être le socle de l'ambition maritime de  la France que je porte". Il a salué l'approbation (à l'unanimité moins une voix) du projet d'établissement de l'ENSM. Il souligne que "cette approbation vient valider le travail réalisé par la direction de l'école, l'ensemble du personnel et les partenaires de l'école. Des échanges fructueux et une concertation utile, avec les collectivités locales des quatre sites ont été conduits ces dernières semaines, sur ma demande, pour consolider le projet d'établissement".

Vincent Calabrèse

Mercredi 11 Décembre 2013



Lu 312 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse