Le Grand Port maritime de La Réunion a la mutation heureuse


Tout en poursuivant son développement avec l'extension de son terminal à conteneurs, le port réunionnais finalise son adaptation en GPM et sera bientôt en mesure de présenter son projet stratégique. Son directeur, Stéphane Raison, apprécie le changement.


Le “MSC Susanna” est venu éprouver les installations du Port Est en décembre © Port Réunion
Le “MSC Susanna” est venu éprouver les installations du Port Est en décembre © Port Réunion
"Opération phare" du premier projet stratégique de Port Réunion, la phase 2 de l'extension du terminal à conteneurs (Port Est) est toujours en cours. Le 19 avril doivent débuter les travaux sur la paroi moulée du quai. Puis le dragage est censé être effectué début 2015 pour une disponibilité du nouveau tirant d'eau de 14,70 à 15,50 mètres au printemps de la même année "Cette partie sera rapide, explique Stéphane Raison, il y a seulement 600.000 m3 à draguer". La longueur de quai supplémentaire, qui sera prise sur le terre-plein, offrira à terme un linéaire de 660 mètres au lieu des 400 actuels. Avec ses deux postes à quai étendus, le terminal aura une capacité de l'ordre de 450.000 EVP annuels. En parallèle, une extension de la zone de stockage vers l'ouest est toujours à l'étude "avec Egis Ports". Pour accompagner ce développement, le port compte acquérir deux portiques super post-panamax capables de travailler sur 22 rangées de conteneurs. Les appels d'offres ont été lancés, la clôture du dépôt des offres est fixée au 10 mars et l'arrivée des outillages attendue pour juillet 2015.

"140 millions d'euros d'investissements et 54 opérations de modernisation"


En attendant, le port a déjà eu un aperçu de ses futures possibilités puisqu'il a reçu le "MSC Paris" en juin 2013 puis le "MSC Susanna" en décembre (336 mètres de long, 9.178 EVP) venus, lèges, récupérer des conteneurs vides et tester ainsi les installations réunionnaises. "D'après les pilotes, nous pouvons faire manœuvrer dans la passe des navires de 350 mètres sans difficulté, ce qui équivaut à des porte-conteneurs de 9.000 à 11.000 EVP de capacité avec le nouveau tirant d'eau", précise Stéphane Raison.
Au cours de l'année 2013, Port Réunion a réalisé une autre opération d'importance avec la remise à niveau de son poste H. Cet appontement permet l'importation du gaz, du ciment et du bitume dans l'île. L'ouvrage construit dans les années 50 a été entièrement rebâti sans interruption des approvisionnements.

Le projet stratégique adopté l'été prochain

Port Réunion a pratiquement achevé sa mutation dans le cadre de la réforme des ports d'Outre-Mer. Le premier projet stratégique du jeune GPMLR est ficelé et doit être définitivement approuvé par l'ensemble des acteurs d'ici l'été prochain. Il comportera "140 millions d'euros d'investissements et 54 opérations de modernisation". Il prévoit le lancement d'une réflexion sur une activité d'avitaillement en GNL (pour un lancement des éventuels travaux en 2018) et un volet sur le développement d'une activité industrielle sur la "zone arrière" du port (85 hectares d'un seul tenant).
D'un point de vue pratique, un an après l'entrée en vigueur de la réforme portuaire et le changement de statut en Grand Port maritime, Stéphane Raison estime que l'établissement tire de nombreux bénéfices de cet évolution : des processus de décision plus rapides, de meilleures synergies ainsi que la polyvalence et la complémentarité des équipes issues de la CCI et de la DEAL Réunion (Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement), qui géraient le port en parallèle jusqu'au 1er janvier 2013.

Création d'une commission sociale

Côté social, la transformation en GPM a nécessité la mise en place de huit protocoles d'accords avec les salariés. À la suite du conflit social de mai dernier, une nouvelle instance a également vu le jour. Le Conseil de développement du port a créé un atelier qui s'est transformé en commission sociale chargée de ces questions dans la manutention, "à l'image de ce qu'a fait Laurent Martens en Guadeloupe", explique Stéphane Raison. La grève de dix-neuf jours avait été interrompue par une médiation privée et s'était soldée par deux audits sur les sociétés de manutention, lesquels ont ouvert une phase de négociations entre dirigeants et salariés. "Les choses avancent", se félicite Stéphane Raison.

Port Réunion reçoit la CPOM

La prochaine Commission des ports d'Outre-Mer de de l'Union des ports de France (UPF) se réunira le 29 avril à La Réunion. Stéphane Raison, le président du directoire du Grand Port maritime, qui est aussi le représentant des établissements ultramarins au sein de l'UPF, recevra ses homologues des sept autres établissements des départements, régions et communautés d'Outre-Mer membres de la Commission. Pour lui, la spécificité de chaque situation particulière n'empêche pas ces ports de se retrouver sur des préoccupations communes. "Il y a pas mal de points de comparaison, même si nous ne faisons pas tous le même "métier", comme la croisière et la problématique du transport de passagers en général. De même, les ports caribéens ont développé le transbordement, la Guyane fait de la prospection pétrolière et nous avons le canal du Mozambique... Sur la gestion du personnel et la gestion de projets, nous avons aussi des choses à partager. Par exemple, il y a pour les ports d'Outre-Mer des subventions européennes qui n'existent pas en métropole".

Franck André

Vendredi 28 Février 2014



Lu 1034 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse