Le Havre : 2012 sous les auspices d’Haropa


La traditionnelle cérémonie des vœux du Grand Port maritime du Havre (GPMH) et de l’Union maritime et portuaire (Umep) a pris un accent particulier, ce 30 janvier, en raison de l’annonce, le matin même,du départ de Laurent Castaing.


Christian Leroux, Gilles Fournier et Laurent Castaing © GPMH
Christian Leroux, Gilles Fournier et Laurent Castaing © GPMH
«Pourquoi si tôt ? Il reste tant à faire». C’est en ces termes que Gilles Fournier, président du Conseil de surveillance du GPMH, a accueilli l’annonce du départ, de Laurent Castaing le 1er février. Le président du Directoire du GPMH vient en effet d’être nommé au poste de directeur général de STX France en remplacement de Jacques Hardelay (voir encadré). Regrettant cette nomination qui a surpris l’ensemble de la place portuaire, Gilles Fournier s’est dit malgré tout «heureux que l’État se préoccupe de l’avenir du dernier chantier naval français». Cet ancien patron de chantier naval juge le choix de Laurent Castaing «sans doute comme le meilleur possible».

«Voir les courbes repartir à la hausse»

Revenant sur les résultats de l’année 2011, le président du GPMH a commenté le recul du trafic global de 4 %. Si le conteneur vers l’hinterland et le roulier ont été «préservés» tandis que le port «confirme sa vocation croisière», le tableau reste décevant sur deux points : le transbordement «qui devrait s’arranger progressivement», et le pétrole dont le président déplore un recul «qui devrait se poursuivre en 2012».

"Le port confirme sa vocation croisière"



Évoquant la récente réforme de la manutention portuaire, M. Fournier s’est réjoui des résultats «conformes aux attentes» et d’une nouvelle organisation «qui permet d’espérer de nouveaux progrès et une amélioration continue de la compétitivité de notre port». Ont également été rappelés quelques moments forts de l’année : le choix d’Areva d’implanter une usine de fabrication d’éoliennes («une chance pour Le Havre»), le transfert de TNMSC à Port 2000 et le lancement de la plate-forme multimodale de Rogerville, «outil essentiel pour faire progresser notre compétitivité». Ainsi, si le port affiche un tonnage global décevant, les mois qui s’achèvent ont été «compensés par des réalisations remarquables qui font de 2011une grande année, prometteuse de développement et d’emploi» a tenu à souligner le président du GPMH. Plaçant l’année 2012 sous les auspices du nouveau GIE, Haropa, G. Fournier a souligné que le succès de l’Axe Seine s’appuiera aussi sur l’indispensable renouveau du transport ferroviaire qui doit passer «par une réforme des modes de gestion permettant plus de compétitivité et d’efficacité, à l’instar de ce qui a été fait dans nos ports».
Ainsi, après trois années de baisse de trafic, les équipes du GPMH se sont «mises en ordre» et espèrent voir les courbes repartir enfin à la hausse.
Concluant la cérémonie des vœux, Christian Leroux, président de l’Union maritime et portuaire (Umep), a tenu à replacer l’importance des hommes et des marchandises au cœur des préoccupations : «sans l’énergie des hommes, on ne fait rien. Cette énergie doit se concentrer sur la volonté à récupérer encore des marchandises...» Saluant le rôle déterminant des visionnaires qui ont permis au Havre de devenir ce qu’il est aujourd’hui et évoquant «nos épreuves» passées, M. Leroux n’a pas manqué de rappeler sa vision de l’Axe Seine : «Paris a un port. C’est Le Havre». Et de souhaiter une année 2012 plus souriante que 2011.

Le GIE perd l’un de ses directeurs

Arrivé à la tête du GPMH en 2008, Laurent Castaing a apporté sa culture industrielle et son contact clients au service du développement de la place havraise. Conduisant la mise en œuvre de la réforme portuaire, le nouveau directeur général de STX France se dit «confiant et optimiste dans l'avenir du port du Havre qui devrait voir se concrétiser le fruit des efforts entrepris par la communauté portuaire avec le soutien de l’État et des Collectivités territoriales". Dix jours après son lancement, Haropa perd ainsi l’un de ses fondateurs. D’aucuns regretteront ce départ - inattendu -, y voyant un mauvais présage pour le tout nouveau GIE. Sauf à ce que sa succession ne soit assurée par l’un des deux autres directeurs des ports de l’Axe Seine, qui à ses côtés, ont porté Haropa sur les fonts baptismaux le 19 janvier dernier…

Marie Héron

Mercredi 1 Février 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse