Le Havre en quête de nouveaux opérateurs


Le Grand Port maritime du Havre (GPMH), qui a traité en 2012 plus de 2,3 millions d’EVP, soit 56,5 % des conteneurs échangés sur les quais en France métropolitaine, s’apprête à lancer un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour de nouveaux opérateurs de terminaux.


© GPMH
© GPMH
Aux détours d’une conférence de presse du GIE Haropa, presque en catimini, on peut apprendre que le principal port français pour le commerce extérieur songe plus que jamais à accueillir un nombre croissant de porte-conteneurs. Sous forme d’un AMI, le GPMH serait donc en passe de lancer une consultation pour jauger son attractivité auprès de manutentionnaires. "Cette procédure sera suivie d’une autre, plus classique, plus formalisée, de convention d’exploitation des postes à quai", indiquait récemment Hervé Martel, président du directoire du GPMH.

70 M EUR d'investissement

Pour cet AMI, deux zones géographiques sont concernées. D’abord, le quai d’Osaka au terminal de l’Asie, en aval de l’écluse François Ier. Dans les années 90, cette partie Sud du "Port Rapide Aval" était considérée comme le nec plus ultra en matière de réception des porte-conteneurs. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Hervé Martel estime entre 65 et 70 millions d’euros l’investissement que devrait consentir le GPMH pour une remise à niveau des infrastructures, renforcement des quais notamment. Rappel : de 2010 à 2012, l’armement MSC, l’un des deux principaux clients de la Porte Océane avec CMA CGM, a utilisé en dépannage ce site pour traiter ses plus grosses unités, refusant de leur faire franchir l’écluse "au chausse-pied".

"Le quai d’Osaka et la partie occidentale de Port 2000"


L’autre site concerné par l’AMI est la partie occidentale de Port 2000, soit les deux derniers postes à quai possibles pour 700 nouveaux mètres linéaires. Inauguré en mars 2006 pour ces deux premiers postes à quai, Port 2000 en compte aujourd’hui 10, 4 opérés par la GMP (Générale de manutention portuaire), 4 autres par TNMSC et 2 par TPO (Terminal Porte Océanes), des entités associant le groupe havrais de manutention portuaire Perrigault et les compagnies MSC et Maersk. Interrogé sur le sens à accorder à cet AMI, Christian de Tinguy, patron de l’Unim (Union nationale des industries de manutention) et du Gemo (Groupement des employeurs de main-d’œuvre) au Havre, mais aussi directeur général de TN (Terminaux de Normandie, Perrigault), se refuse pour l’heure à tout commentaire. "À ma connaissance, cet AMI n’est pas encore sorti. Attendons de savoir ce qu’il contiendra réellement", préconise-t-il.

Vincent Rogé

Jeudi 18 Juillet 2013



Lu 393 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse