Le Havre joue la carte du multimodal


Fluidifier le transport de marchandises sur la zone portuaire et développer les trafics massifiés ferroviaires et fluviaux sur un large hinterland ouest-européen : le futur terminal de transport combiné du Havre sera opérationnel fin 2014 pour pouvoir traiter entre 300 et 500.000 EVP.


© Éric Houri
© Éric Houri
Le ministre chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Frédéric Cuvillier, avait été catégorique, ce 24 mai 2013, en venant au Havre poser symboliquement le premier rail du futur terminal multimodal : "Ce n’est pas seulement un site d’intérêt local, ni même régional. Tout cela est d’importance nationale et concerne le pays dans son ensemble, son rang, son statut de grande puissance maritime. Trop longtemps, sans doute, nous nous sommes détournés de la mer". Et de rappeler la part modale de la route prise par les conteneurs maritimes du Havre : entre 80 % et 85 %, contre 60 % dans les ports du Nord. C’est bien l’ambition du Grand Port maritime du Havre (GPMH) : accroître d’ici 2030 la part de marché du multimodal de 16 % à 20 % pour le trafic hinterland de conteneurs. Car, rappelle la direction, "la compétitivité d'un port est fonction de sa capacité à traiter dans un temps court un nombre très élevé de mouvements, de la capacité d'évacuation adaptée à ces grandes quantités et de la connexion avec un hinterland suffisamment vaste".

"Mise en service programmée au second semestre 2014"


Lancé en 2012 dans la zone industrielle du Havre, près du parc logistique du pont de Normandie et sur la rive Nord du Grand Canal, le chantier se poursuit. Terrassements, accès routier, pose des rails de 22 km de voies ferrées qui relieront la plate-forme aux différents terminaux du port, quai de 400 mètres destiné à accueillir les barges fluviales… "La plate-forme sera comparable à une grande gare de 60 hectares, alliant les modes ferroviaires et fluviaux, par laquelle transiteront tous types de marchandises : conteneurs, citernes et caisses mobiles", explique Charles Masse, président de la société d’investissements et maître d’ouvrage du terminal LH2T (Le Havre Terminal Trimodal). "Un partenariat original public-privé", avait commenté Frédéric Cuvillier : la réalisation du terminal est financée par LH2T, constituée par le GPMH, la Caisse régionale Normandie Seine du Crédit agricole et Projénor. La plate-forme sera exploitée par Le Havre Terminal Exploitation (LHTE), créé par les opérateurs de transport combiné : Naviland Cargo (SNCF), Novatrans (Charles André), Greenmodal (CMA CGM), Logiseine (CFT). Sa mise en service est programmée au second semestre 2014.

Un projet écologique

Ce projet s’affirme écologique : en minimisant les mouvements de camions, assure le GPMH, il permettra une économie annuelle de 500.000 tonnes de CO2. Reste à améliorer la desserte ferroviaire le long de l’axe Seine, notamment grâce à la modernisation d’une ligne ferroviaire dédiée fret. La modernisation du raccordement Serqueux-Gisors (240 millions d'euros) a été placée en juillet parmi les priorités de la commission nationale "Mobilités 21". Ce raccordement, tout comme le traitement du nœud ferroviaire du Mantois sont pris en compte dans le nouveau Schéma national des infrastructures de transport (Snit).

Repères

- 2 postes à quai fluviaux de 200 mètres chacun
- 4 portiques de manutention
- Une cour ferroviaire à 8 voies
- Une zone de stockage
- Une capacité de traitement jusqu’à 500.000 unités de transport intermodal (UTI)
- 139 millions d’euros d’investissements : le financement sera assuré pour une moitié par le GPMH (6,2 millions d’euros) et LH2T (24,5 millions d’euros) et pour l'autre moitié par des subventions de collectivités
- Mise en service prévue en 2014

Natalie Castetz

Lundi 23 Septembre 2013



Lu 295 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:54 Cherbourg : allongement du quai des Flamands

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:34 Pour Haropa, 2030, c’est déjà demain


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse