Le Havre : les portuaires veulent un plan Marshall et un ministre de la Mer


Michel Segain, président de l’Union maritime et portuaire du Havre (Umep) appelle à une réunion d'urgence auprès du président de la République pour mettre en place un "plan Marshall" pour Le Havre et l'axe Seine.


Hervé Martel (directeur du GPMH), Emmanuèle Perron (présidente du Conseil de surveillance du GPMH) et Michel Segain (président de l’Union maritime et portuaire du Havre) © lantenne.com
Hervé Martel (directeur du GPMH), Emmanuèle Perron (présidente du Conseil de surveillance du GPMH) et Michel Segain (président de l’Union maritime et portuaire du Havre) © lantenne.com
Fi de la progression de quelque 2 % du trafic en 2015, à 69 millions de tonnes, rappelée par Emmanuèle Perron présidente du Conseil de surveillance du Grand Port maritime du Havre (GPMH). Fi du "meilleur résultat des cinq dernières années", selon Hervé Martel, directeur du GPMH. Pour Michel Segain, président de l’Union maritime et portuaire du Havre (Umep), la cérémonie de vœux du monde portuaire havrais, ce lundi 25 janvier, fut avant tout l’occasion de tirer la sonnette d’alarme. "Regardons les ports concurrents ! Que font-ils ? Des investissements à 30, 40, 50 ans et ils sont capables d’ajuster leurs projets en fonction de la conjoncture et des marchés. Nous devons avoir la même stratégie".

"Une véritable politique maritime et portuaire"

Le président de la fédération patronale qui regroupe 32.000 emplois directs et indirects dans 600 entreprises de toutes les professions portuaires est catégorique : il faut "mettre en place un plan Marshall pour Le Havre et l’axe Seine". Pour cela, Michel Segain réclame une réunion d’urgence auprès du président de la République, "avec les représentants de l’État, le président de la SNCF, les politiques toutes tendances confondues et les représentants de la communauté portuaire". Le transitaire élu en septembre dernier a aligné une liste à la Prévert des solutions urgentes nécessaires au développement du port du Havre pour "survivre et donc à très courte échéance".
Le prolongement de Port 2000 vers l’Ouest, avec 700 mètres de quai supplémentaires ; la construction de la chatière permettant un accès fluvial direct à Port 2000 ; l’électrification de l’axe ferroviaire Serqueux-Gisors ; le contournement de Paris "attendu depuis 25 ans" ; la réalisation de la Ligne nouvelle Paris Normandie (LNPN) et la concrétisation du corridor Ouest-Est afin d’élargir l’hinterland du port.
 

"Être en position concurrentielle à l’ouverture du canal Seine-Nord"


Il est urgent, a-t-il rappelé, d’"avoir les moyens d’être en position concurrentielle à l’ouverture du canal Seine-Nord". Et de déplorer que les ports n’aient pas "un vrai ministre de la Mer. Il n’est pas concevable que les ports français ne soient pas reconnus au regard de leur apport dans l’économie du pays". Michel Segain appelle à "une véritable politique maritime et portuaire de la France", pays qui est, rappelle-t-il, le deuxième espace marin avec une superficie de 11 millions de km2 qui génère 450.000 emplois".

Trafic global en croissance

Peu avant, les représentants du Grand Port maritime du Havre (GPMH) avaient tenu un langage plus optimiste. Dans un contexte économique mondial "atone", selon Hervé Martel, le trafic d’Haropa-Port du Havre affiche en 2015 un trafic global en augmentation (+ 1,9 %), grâce aux vracs liquides (+ 5,7 %) à 40,1 millions de tonnes et aux vracs solides (+ 6,5 %) à 1,6 million de tonnes. S'il recule en tonnage de 2,3 %, à 25,47 millions de tonnes, le trafic conteneurs est resté stable en nombre d’EVP à 2,56 millions (+ 0,2 %). "L’année 2015 confirme l’attractivité de l'offre foncière et immobilière", a noté Hervé Martel : AEW, Cedilec (E.Leclerc), Panhard, Prologis, SDV (Bolloré Logistique) investissent et les parcs logistiques du Pont de Normandie se développent, offrant de nouvelles opportunités d'implantations.
L’outil de mesure des performances maritimes mis au point avec l’Umep permet de relever des indicateurs positifs. Ainsi, l’augmentation des escales des géants des mers de plus de 10.000 EVP (382 en 2015 contre 331 en 2014), le nombre de ports connectés en lignes régulières (577 en 2015 contre 558 l'année précédente), ou l’amélioration du temps de passage des camions, depuis la mise en place en mai 2014 des "rendez-vous routiers" : le temps de rotation moyen est passé de 1h12 à 53 minutes. Reste la baisse du trafic massifié, passé de 17,4 à 16,1 %, tous modes confondus. Emmanuèle Perron s’est réjouie des investissements annoncés pour le port du Havre : près de 275 millions d’euros d'ici 2020 sont engagés dans le cadre des contrats de plan où État et Région Normandie apportent 97 millions d'euros et auxquels s'ajouteront des aides européennes. Mais elle a insisté : "Il est illusoire d’imaginer que notre port poursuivra sa croissance sans le développement des modes ferroviaire et fluvial". Un serpent de mer, s'il en est..

Natalie Castetz

Jeudi 28 Janvier 2016



Lu 1067 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse