Le Japon prévoit de nationaliser des îles



Le Japon prévoit de nationaliser des îles
Le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a annoncé samedi 7 juillet que le Japon envisageait de nationaliser des îlots de mer de Chine orientale au centre d'un différend territorial avec la Chine. Cette possibilité risque d'accroître la tension avec la Chine mais aussi avec Taïwan, qui revendiquent toutes deux ces îles inhabitées administrées par le Japon, appelées Senkaku en japonais et Diaoyou en chinois.
Interrogé après la publication d'un article du journal "Asahi Shimbun" affirmant que le gouvernement négociait avec le propriétaire privé des îlots afin de lui acheter, M. Noda a répondu que son équipe "travaillait à ce sujet, dans le but de maintenir une gestion calme et stable des Senkaku". "Il n'y a aucune discussion sur le fait que les Senkaku font partie intégrante de notre territoire national", a ajouté le Premier ministre. D'après l'"Asahi Shimbun", le gouvernement, qui veut renforcer son contrôle sur ces îles en les achetant, espère finaliser la transaction d'ici la fin de l'année avec leur propriétaire, la famille nippone Kurihara.
Le projet porte sur l'achat de trois des îlots de la chaîne des Senkaku, dont le plus grand, Uotsuri. Le gouvernement en a informé le gouverneur de Tokyo, qui a lancé en avril une campagne de collecte de fonds visant à racheter ces territoires pour le compte de la capitale. L'élu de Tokyo, Shintaro Ishihara, aurait déjà collecté plus de 1,3 milliard de yens (13 millions d'euros) de dons à travers le pays pour mener à bien son projet, a précisé l'"Asahi Shimbun". Politicien populiste à la dent volontiers dure contre Pékin, M. Ishihara avait expliqué en avril vouloir acquérir ces îlots pour les défendre, accusant alors les autorités centrales de ne pas en faire assez pour les protéger.
Ces îlots sont entourés d'eaux très poissonneuses et les fonds marins environnant pourraient renfermer des hydrocarbures.

AFP

Lundi 9 Juillet 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse