Le Japon veut créer le premier marché à terme de GNL


Le Japon veut créer d'ici deux ans le premier marché à terme du monde pour le gaz naturel liquéfié, afin de stabiliser les prix d'une énergie très demandée.


© Shimizu LNG
© Shimizu LNG
Le Japon veut créer le premier marché à terme de gaz naturel liquéfié (GNL), a annoncé mardi 2 avril un responsable du ministère de l'Industrie (Meti). Le Japon et la Corée du Sud sont les deux premiers importateurs mondiaux de GNL. Les pays d'Asie orientale, qui totalisent 60 % de la demande mondiale, en jugent le prix trop élevé et inégal d'une place à l'autre, a déclaré ce responsable nippon En Asie, les tarifs du GNL sont en effet indexés sur ceux du pétrole alors qu'en Amérique du Nord, ils sont fixés par le jeu de l'offre et de la demande et souvent nettement moins chers. "Nous voulons créer un nouveau système qui serve d'indicateur pour refléter le rapport entre l'offre et la demande de GNL, et contribuer ainsi à stabiliser son prix" en Asie, a précisé le responsable du Meti. Le Japon veut lancer ce nouveau marché sur le Tokyo Commodity Exchange, une plate-forme où s'échangent déjà des matières premières et sources d'énergie. Les autorités nippones espèrent que des acheteurs sud-coréens et taïwanais de gaz viendront s'y approvisionner. Le ministère de l'Industrie compte en outre sur les producteurs américains de gaz de schiste, afin qu'ils y proposent leur gaz attendu moins cher que celui vendu actuellement sur le marché.
La balance commerciale japonaise est dernièrement déficitaire à cause de l'accident nucléaire de Fukushima de mars 2011, qui a entraîné l'arrêt par précaution des autres réacteurs du pays. À l'heure actuelle, seules deux tranches sur les cinquante de l'archipel sont en fonctionnement, les autres attendant le feu vert des autorités de régulation pour éventuellement redémarrer. Afin de compenser, les compagnies d'électricité nippones sont obligées d'importer nettement plus d'hydrocarbures, particulièrement du GNL. La facture énergétique du Japon a encore augmenté ces tout derniers mois, à cause d'une dépréciation du yen qui élève mécaniquement le coût de ces achats souvent libellés en dollars.

AFP

Mardi 2 Avril 2013


Tags : énergie, gaz, gnl, japon



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse