Le "Kerala", victime de piraterie selon l'armateur



Le "Kerala", victime de piraterie selon l'armateur
L'armateur grec du "Kerala", pétrolier de 75.000 tonnes signalé disparu au large de l'Angola la semaine dernière puis retrouvé, a assuré lundi 27 janvier que le navire avait bien été victime de "pirates", alors que la marine angolaise a évoqué une "simulation".
"Nous sommes soulagés d'annoncer que le dimanche 26 janvier, nous avons pu rétablir le contact avec le navire et parler au capitaine. Tous les membres d'équipages sont vivants mais l'un d'eux est blessé, et tous ont été affectés par ce calvaire. Une grande partie de la cargaison a été volée", a annoncé Dynacom Tankers Management, basé à Athènes. La compagnie assure avoir perdu contact avec le navire le 18 janvier, avoir ensuite "lancé les procédures d'urgence et demandé l'assistance de professionnels expérimentés dans le règlement de ce type d'incidents". "Il s'est rapidement avéré que nous avions affaire à un problème de piraterie et que le navire avait été détourné", assure Dynacom, expliquant avoir travaillé "avec les autorités compétentes" pour résoudre le problème. Dynacom "remercie les services secrets européens, nord-américains et autres" qui ont "collaboré avec elle" à la résolution du problème, "ainsi que les navires de la région et d'ailleurs" qui ont fourni de quoi "monitorer les pirates" ainsi que des moyens "d'aide et assistance". L'armateur assure que des spécialistes du droit international et des membres de services secrets spécialistes des actes de piraterie vont se présenter à bord pour recueillir des éléments et des témoignages, "afin d'amener devant la justice ceux qui ont perpétré ce crime".
L'affaire est assez curieuse car, dimanche, la marine angolaise a assuré que le "Kerala", qu'elle a affirmé avoir localisé dans les eaux nigérianes, était au centre d'une "simulation de séquestration", et non d'un véritable acte de piraterie. Une source à la direction de Dynacom a qualifié cette accusation "d'infondée", estimant que l'Angola "essaye de dissimuler comment un navire chargé a été pris dans une zone qui est sous sa protection". "Il va désormais y avoir une enquête par les autorités américaines et Interpol", a-t-elle ajouté. Le "Kerala", un navire de 75.000 tonnes, transportait une cargaison appartenant à Sonangol Shipping, une filiale de la compagnie nationale angolaise de pétrole, Sonangol. L'agence de sécurité maritime Dryad Maritime, comme de nombreux observateurs angolais, avaient mis en garde récemment contre un possible signe d'une extension des activités de piraterie qui ont lieu dans le golfe de Guinée et qui impliquent des groupes criminels nigérians. "Il n'y a pas d'actes de piraterie dans les eaux angolaises", a assuré dimanche le porte-parole de la marine angolaise.

AFP

Mardi 28 Janvier 2014



Lu 56 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse