Le Maghreb constitue "une desserte maximale" pour Marseille-Fos


Avec un trafic frôlant la barre des 13 millions de tonnes, le Maghreb constitue, tous trafics confondus, le premier client du port de Marseille-Fos. Des trois pays partenaires, l'Algérie domine les échanges sur ce marché Nord-Sud avec un volume de presque 10.000 tonnes, devant la Tunisie et le Maroc. Au total, le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) totalise une trentaine de services directs sur le secteur et une dizaine en transbordement.


Christine Cabau-Woehrel, au centre. Aziz Rabbah, ministre des Transports du Maroc, qui soutient le projet de création d'une ligne ro-ro Tanger-Marseille © Sylvie Grech
Christine Cabau-Woehrel, au centre. Aziz Rabbah, ministre des Transports du Maroc, qui soutient le projet de création d'une ligne ro-ro Tanger-Marseille © Sylvie Grech
L'offre de transport maritime de Marseille-Fos s'est enrichie une nouvelle fois depuis le début de l'année. La direction du GPMM a répertorié le nouveau service de Nisa Maritima qui assure depuis le mois de mars un nouveau service à destination d'Alger (Port centre) en sortie des bassins Est de Marseille. En outre, elle mentionne la ligne conteneurisée que Seago Line (filiale Europe-Méditerranée de Maersk) a ouverte en février qui dessert Alger une fois par semaine. Mais elle comptabilise un service de moins en provenance de Tanger-Med depuis janvier : l' "Amerigo Express" de CMA CGM qui desservait le hub marocain à l'export comme à l'import.

28 services directs, 11 en transbordement

Avec vingt-huit services directs sur les trois pays maghrébins et onze en transbordement, "le port de Marseille-Fos propose sur le Maghreb une desserte maximale", affirme Monica Bonvalet, la chef du Département maritime du Grand Port maritime de Marseille.

"Le projet de ligne Tanger-Marseille reste dans le viseur"


C'est l'Algérie qui représente le nombre maximal de lignes. En sortie de Marseille et de Fos, le donneur d'ordre trouve dans le port phocéen neuf services conteneurisés directs sur l'Algérie, dont six à Marseille (bassins Est) et trois à Fos. En conteneurs, CMA CGM assure cinq services hebdomadaires en sortie des bassins Est et Marfret une ligne. Dans les bassins Ouest, MSC propose deux départs par semaine et Seago Line une escale hebdomadaire.
Dans le secteur du multipurpose et du conro, on dénombre deux services hebdomadaires opérés par Cnan Med et une ligne décadaire. En outre, le GPMM relève la présence de Nolis (la filiale du groupe algérien Cevital opère une rotation hebdomadaire), de CMA CGM (avec deux départs) et de Nisa Maritima (deux départs).
En matière de ro-ro, la SNCM assurait jusqu'ici un à deux départs par semaine sur Alger en sortie des bassins Est.
Au-delà des lignes directes, l'Algérie est également desservie par des services en transbordement. Seago Line assure un départ par semaine à Fos via Algésiras mais aussi via Malte. L'allemand Sloman Neptun assure une escale hebdomadaire via Barcelone. Quant à Arkas, il dessert Alger et Oran tous les sept jours via le port sarde de Cagliari, et le hong-kongais OOCL assure un départ par semaine pour Alger en transbordement à Port-Saïd.
Pour sa part, la Tunisie bénéficie de trois lignes directes en sortie de Marseille. Un service conro est opéré par l'armateur national tunisien CTN (qui assure trois départs par semaine) et un autre (celui qui a été mis sur pied par DFDS et CMA CGM) propose trois rotations hebdomadaires en sortie également du Terminal roulier Sud (TRS). Dans le secteur du ro-ro, la SNCM (qui devrait changer de main dans les semaines qui viennent) a assuré jusqu'ici un départ par semaine hors saison et quatre en saison estivale. Quant à Marfret, il propose un service à fréquence tri-hebdomadaire dans le cadre d'accords de slots avec l'armateur national tunisien CTN et le groupe CMA CGM.
L'offre de transport en transbordement est assurée à Fos par trois opérateurs. Seago Line propose un départ par semaine via Malte. De son côté, MSC assure un service hebdomadaire via le hub de Gioia Tauro. Quant au turc Arkas, il assure un départ par semaine via Istanbul.

Le Maroc desservi par six services

Le Maroc fait l'objet de six services directs. Dans le conteneur, le royaume chérifien est desservi en sortie des bassins Est par CMA CGM (qui assure un service hebdomadaire). Seago Line opère deux lignes en sortie de Fos (Med Sea et Ligurian Sea) et X-Press propose un départ.
Dans le ro-ro, CMA CGM, via sa filiale Comanav, assure un départ en sortie du TRS. Quant à Grimaldi, il propose un navire tous les onze jours. Neptune Shipping assure un départ conteneurisé par semaine et un service en transbordement via Barcelone.
Fos est également relié au Maroc par MSC, OOCL et Arkas. Les trois opérateurs assurent des services hebdomadaires en transbordement
À la direction du Grand Port maritime de Marseille, "le projet de ligne ro-ro Tanger-Marseille reste dans le viseur" de Monica Bonvalet. Quelques mois après la visite du ministre des Transports marocain à Marseille suivie du déplacement d'une délégation de portuaires marseillais sous l'égide de l'association promotionnelle Via Marseille Fos (VMF), l'armateur qui était pressenti pour ouvrir ce service ne semble pas avoir encore pris la décision. Med Cross Lines doit encore attendre que les transporteurs routiers s'engagent sur un volume pour investir. Un élément devrait être déterminant. Si la Commission européenne et les deux États concernés (le Maroc et la France) apportent une aide au démarrage, le projet pourrait enfin voir le jour.

L'Algérie frôle la barre des 10 millions de tonnes

Tous trafics confondus, l'Algérie demeure le premier client du Grand Port maritime de Marseille (GPMM). Ce pays du Maghreb, situé au deuxième rang derrière la Chine en nombre d'EVP, a représenté en 2014 un trafic de 9.928.200 tonnes contre 8.0387.880 tonnes en 2013. Ce tonnage, en hausse de 1 %, reste essentiellement porté par les importations de vracs liquides, qui se sont élevées à 7.823.600 tonnes. Pourtant, le total de cette filière a reculé de 1 %.
La légère progression du tonnage global est due au bond de 370 % des "autres vracs liquides" (qui sont passés de 8.362 tonnes à plus de 39.000 tonnes) ainsi qu'à la forte progression des vracs solides qui, eux, se sont établis à presque 306.000 tonnes contre 128.000 tonnes l'an dernier.
Les autres filières de trafic n'ont pas connu de progressions à trois chiffres. On notera la hausse de 31 % du conventionnel, qui aura atteint l'an dernier 138.000 tonnes.
Pour sa part, le Maroc a représenté l'an dernier pour le GPMM un trafic de presque 434.300 tonnes.
Les échanges franco-marocains ont baissé de 12 % par rapport à 2013, année qu'ils avaient achevée sur une activité de 494.230 tonnes.
Si les "autres vracs liquides" ont bien progressé (+ 166 %), toutes les autres filières ont fini l'année sur un repli à l'exception du conteneur (+ 5 %) et du ro-ro (+ 12 %).
Quant à la Tunisie, elle a marqué une avancée de 22 %, à 2.564.000 tonnes, contre 2,1 millions tonnes en 2013. Cette progression est due à la forte hausse des vracs solides (+ 267 %), à celle des hydrocarbures (+ 86 %), à l'augmentation du conventionnel (+ 24 %) et des "autres vracs liquides (+ 17 %). En revanche, toutes les autres catégories de trafic ont reculé.

Vincent Calabrèse

Mardi 21 Avril 2015



Lu 168 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Octobre 2015 - 16:51 Classements des ports mondiaux

Jeudi 1 Octobre 2015 - 16:51 L'intra-Méditerranée, un grand marché


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse