Le Mozambique investit dans les ports et voies ferrées


La compagnie publique des chemins de fer et ports mozambicains CFM a détaillé mercredi 21 novembre un vaste plan comprenant la construction de voies ferrées et l'agrandissement de ports pour pouvoir exporter le charbon du pays, un programme estimé à 12 milliards de dollars.


© CFM
© CFM
Au Mozambique, CFM a prévu d'investir 12 milliards de dollars dans des infrastructures ferrées et portuaires pour exporter le charbon. Bien que le Mozambique ait théoriquement la capacité d'exporter tous les ans plus de 100 millions de tonnes de charbon tirées de ses riches gisements de la région de Tete et Moatize, les infrastructures ne le permettent pas. Et toutes les voies ferrées n'ont pas encore été réparées après la guerre civile qui a pris fin il y a vingt ans. Les projets de CFM totalisent près de 2.000 km de voies entre Moatize et l'océan Indien, dont une liaison passant par le Malawi rénovée pour 4 milliards de dollars à l'initiative du géant minier brésilien Vale, et une autre financée avec des capitaux chinois. Le groupe kazakh coté à Londres ENRC veut en outre construire sa propre ligne, longue de 1.070 km, entre Tete et le port de Nacala. Cette nouvelle liaison, qui a reçu la semaine dernière l'agrément du gouvernement, devrait avoir une capacité de 60 millions de tonnes de charbon par an. En comparaison, la seule voie ferrée actuelle, longue de 800 km entre Moatize et le port de Beira, a une capacité inférieure à 3 millions de tonnes. Elle est en cours de rénovation et devrait être en mesure de transporter deux fois plus de charbon d'ici l'année prochaine, l'objectif étant de porter sa capacité à 20 millions de tonnes à l'avenir.

Réalisation des projets d'ici cinq ans

Le patron de CFM, Rosario Mualeia, estime que tous ces projets pourraient être construits dans les cinq ans, compte tenu de l'empressement des compagnies minières qui veulent pouvoir exporter leur charbon. Il a souligné que le gouvernement mozambicain n'avait pas les fonds nécessaires, mais qu'il s’appuierait sur des partenariats avec le secteur privé. "Toutes les sociétés minières viennent à mon bureau tous les jours en disant : "Nous sommes prêts"", a déclaré M. Mualeia.

AFP

Jeudi 22 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse