Le Nicaragua doit annuler son projet de canal, préconise la FIDH


La Fédération internationale des droits de l'homme a appelé le Nicaragua à abandonner son gigantesque projet de canal interocéanique en raison des "graves" dégâts qu'il causerait à plus de 100.000 paysans, aux forêts et au plus grand lac d'Amérique centrale.


Le canal interocéanique du Nicaragua représentera une grande concurrence pour celui du Panama © HKND
Le canal interocéanique du Nicaragua représentera une grande concurrence pour celui du Panama © HKND
Le Nicaragua doit annuler son projet de canal, a préconisé vendredi 14 octobre la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH). "Il est impensable de brader un territoire de la sorte. Le gouvernement doit faire marche arrière", a estimé Dimitris Christopoulos, président de la FIDH, soulignant que le projet aura "des conséquences dramatiques sur l'environnement et les droits humains".
Dans son rapport présenté à Managua, la FIDH critique ainsi "les nombreuses violations des droits humains" que devrait selon elle entraîner la construction du canal : expropriations des habitants sans aucun recours possible, répression policière contre les opposants au canal, atteinte au droit à vivre dans un environnement sain...

Une concession de 116 ans

Le gouvernement du président Daniel Ortega (gauche) a accordé au groupe chinois HKND une concession pour construire puis administrer pendant 116 ans un canal interocéanique long de 270 km, pour un budget estimé à quelque 50 milliards de dollars (cinq fois le PIB du pays). S'il est mené à terme, le projet représentera une grande concurrence pour le canal de Panama, par où transite 5 % du commerce maritime mondial.

"Un budget de 50 milliards de dollars pour un canal interocéanique long de 270 km"


Les défenseurs de l'environnement redoutent une catastrophe écologique, la construction du canal pouvant entraîner la destruction de 193.000 hectares de forêts et pouvant mettre en danger le lac Cocibolca, plus grande réserve d'eau douce d'Amérique centrale, qui alimente en eau 80.000 habitants.
La FIDH, dont le siège est à Paris et qui représente 180 organisations de défense des droits de l'homme dans le monde, s'inquiète aussi pour les 119.200 habitants qui devraient, selon elle, être expropriés lors des travaux, bien plus que les 27.000 estimés par le groupe HKND.
Les autorités nicaraguayennes n'ont pas commenté le rapport, réalisé par la FIDH en collaboration avec le Centre nicaraguayen des droits de l'homme (Cenidh), sur la base d'une analyse juridique de la concession et des témoignages de 131 paysans vivant sur la zone traversée par le tracé du canal.

AFP

Vendredi 14 Octobre 2016



Lu 285 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse