Le PDG de XPO tient à rassurer sur l'emploi


Le PDG du groupe américain XPO Logistics, qui a racheté au printemps le fleuron français du transport et de la logistique Norbert Dentressangle, réaffirme dans un climat de méfiance qu'il ne touchera pas à l'emploi pendant au moins dix-huit mois.


© XPO Logistics
© XPO Logistics
Alors que les inquiétudes grandissent chez les syndicats, le nouveau propriétaire a tenu à les rassurer point par point dans un entretien publié samedi 10 octobre par le quotidien régional "Le Progrès", Norbert Dentressangle ayant son siège européen à Lyon. Interrogé sur sa promesse de ne pas toucher à l'emploi pendant au moins dix-huit mois, Bradley Jacobs répond : "Oui, sans hésiter. Nous avons 43.000 salariés dans l'entreprise et il y a une très forte continuité dans la constitution des équipes. S'il y a du mouvement, cela relèvera de la vie naturelle de l'entreprise et non de décisions liées à l'intégration".

"Une vraie continuité des équipes de direction européennes"


Sur la continuité managériale après le départ, début septembre, d'Hervé Montjotin, le président du directoire, le patron américain explique : "Il y avait un problème d'efficacité dans notre gouvernance (...) et nous avons mis en place un management plus direct". Mais "il y a, j'insiste sur ce point, une vraie continuité des équipes de direction européennes", assure le PDG. À la suite de cette éviction, l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) avait demandé à l'Autorité des marchés financiers (AMF) d'ouvrir une enquête sur la sincérité des informations transmises par XPO Logistics. Sur le maintien des centres de décision du groupe à Malakoff (Hauts-de-Seine) et surtout dans la Drôme et à Lyon, "j'apprécie beaucoup la qualité du management français", déclare encore Bradley Jacobs.
En revanche, il ne dit rien de la bataille qui l'oppose à Elliott Capital Advisors. XPO Logistics, qui a déboursé en avril plus de 3 milliards d'euros pour racheter 67 % de Norbert Dentressangle, reproche à Elliott, fonds dit "vautour", son intrusion au capital du groupe français dont il a progressivement racheté 9,06 % des actions. Elliott réclame de son côté la suspension des opérations d'intégration de XPO avec Norbert Dentressangle. Une première audience en référé s'était tenue le 27 juillet mais le tribunal de commerce de Paris, saisi par XPO, l'avait débouté, ainsi qu'Elliott qui avait également formulé des demandes. Fin septembre, le tribunal de commerce de Paris a renvoyé la prochaine audience au 24 novembre.

AFP

Lundi 12 Octobre 2015



Lu 183 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse