Le Portugal cède son fret ferroviaire à une filiale de MSC


Le gouvernement portugais a désigné l'opérateur ferroviaire MSC Rail, comme vainqueur de l'appel d'offres pour la privatisation de 100 % de la filiale fret des chemins de fers portugais, CP Carga.


MSC devient le premier opérateur privé de fret ferroviaire au Portugal © MSC
MSC devient le premier opérateur privé de fret ferroviaire au Portugal © MSC
"L'offre de MSC Rail a été la meilleure" en termes de projet stratégique et de prix, a déclaré le secrétaire d’État aux Transports portugais, Sergio Monteiro. Son gouvernement a choisi la filiale de l'armateur italo-suisse MSC comme premier opérateur privé du fret ferroviaire national.
En promettant de mettre 53 millions d'euros sur la table, le groupe MSC, un des plus gros clients de CP Carga, a évincé les deux autres candidats encore en lice, la holding portugaise Cofihold et le fonds d'investissement Atena Equity Partners. La candidature du groupe suisse Springwater avait déjà été écartée par le gouvernement début juillet.

9,2 millions de tonnes en 2014

La filiale fret des chemins de fers portugais avait transporté au total l'an dernier 9,2 millions de tonnes de marchandises, soit une hausse de 11 %. CP Carga a dégagé un bénéfice net de 5,3 millions d'euros, après une perte de 22,9 millions d'euros en 2013.
Sa privatisation "découle de l'accord avec la troïka" des créanciers du Portugal (UE-BCE-FMI) conclu en 2011, avait précisé le gouvernement lors de l’annonce de sa décision en mars. En échange d'une aide internationale de 78 milliards d'euros accordée en 2011, le Portugal a mis en œuvre un plan de rigueur comprenant un vaste programme de privatisations qui a déjà rapporté plus de 9 milliards d'euros, dépassant l'objectif initial qui était de 5,5 milliards d'euros.
Cherchant à boucler l'essentiel de ce programme avant la fin de son mandat, le gouvernement de centre droit avait ainsi cédé en juin 61 % de la compagnie aérienne Tap Portugal à l'homme d'affaires américano-brésilien David Neeleman, fondateur de la compagnie brésilienne Azul.
En revanche, le gouvernement a renoncé le 23 juillet à la privatisation de la société Emef, qui assure l'entretien du matériel roulant des chemins de fer du Portugal, pour laquelle la candidature du groupe industriel français Alstom avait été retenue.

AFP

Lundi 27 Juillet 2015



Lu 153 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse