Le Portugal renonce à privatiser son chantier naval de Viana


Le gouvernement portugais a renoncé à la privatisation du chantier naval de Viana do Castelo, dans le Nord du pays, prévue dans le cadre du plan de sauvetage international accordé en mai 2011 au Portugal, a annoncé jeudi 17 avril le ministre portugais de la Défense.


© ENVC
© ENVC
Lisbonne renonce à privatiser son chantier naval de Viana. "Le gouvernement a décidé, en conseil des ministres, de clore définitivement le dossier de la privatisation du chantier naval" de Viana do Castelo, a déclaré José Pedro Aguiar-Branco à l'issue d'un conseil des ministres. "Le gouvernement estime que les intérêts patrimoniaux de l’État n'étaient pas sauvegardés".
Cette décision intervient après l'ouverture d'une enquête par la Commission européenne sur des aides publiques accordées par l’État au chantier naval ENVC (Estaleiros Navais de Viana do Castelo SA), qui pourraient être contraires aux règles européennes de la concurrence. La Commission avait indiqué avoir des doutes sur le fait que les aides publiques, qui totalisent plus de 180 millions d'euros, aient été accordées à ENVC dans des conditions égales à celles du marché. Ces aides ont pris différentes formes, dont des prêts et une augmentation de capital. "Le gouvernement travaille sur un modèle alternatif qui soit conforme aux attentes de l'Union européenne", a précisé le ministre de la Défense.
La cession de ce chantier naval s'inscrivait dans le programme de privatisation prévu dans le plan de sauvetage de 78 milliards d'euros accordé au Portugal par l'UE et le FMI. Ces privatisations doivent permettre d'alléger la dette publique. Le processus de privatisation de ce chantier naval était suspendu depuis le début de l'année, en raison de l'enquête de Bruxelles. Seul le groupe russe RSI-Trading avait fait une offre. ENVC, qui accumule des pertes depuis 2000, est le principal chantier naval du pays, qui appartient à l’État portugais à travers sa holding Empordef.

AFP

Vendredi 19 Avril 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse