Le Portugal veut un aéroport complémentaire à Lisbonne


Le gouvernement portugais veut doter Lisbonne d'un aéroport complémentaire à l'horizon 2021, afin de répondre à des hausses record du trafic aérien dues au développement du tourisme.


L'aéroport Humberto Delgado a atteint en 2016 un nouveau record © Vinci
L'aéroport Humberto Delgado a atteint en 2016 un nouveau record © Vinci
Le gouvernement portugais a annoncé mercredi 15 février son intention de doter Lisbonne d'un aéroport complémentaire. Le gestionnaire des aéroports portugais, Ana, filiale du groupe français Vinci, s'est engagé à présenter dans les six mois une proposition visant à désengorger l'actuel aéroport international de Lisbonne, qui est sur le point d'atteindre sa capacité maximale.

Construction à Montijo dès 2019

Selon l'accord signé mercredi avec l'exécutif socialiste, cette proposition devra prévoir "l'augmentation de la capacité de l'actuel aéroport Humberto Delgado et l'utilisation de la base militaire aérienne de Montijo", ville de banlieue située sur la rive Sud de l'estuaire du Tage. La construction de cet aéroport complémentaire à Montijo, qui servira préférentiellement les compagnies low-cost et les vols moyen-courrier, pourrait débuter dès 2019. Sa mise en service pourrait ainsi avoir lieu dès 2021, a précisé le ministre aux Infrastructures, Pedro Marques.
L'aéroport Humberto Delgado a atteint en 2016 un nouveau record de 22,4 millions de passagers, en hausse de 11,7 % par rapport à l'année précédente. Au total, les aéroports portugais ont enregistré un trafic en hausse de 14,2 %, à 44,5 millions de passagers. Le Portugal a accueilli en 2016 un nombre record de 11,4 millions de touristes étrangers, en hausse de 12,7 % par rapport à l'année précédente, qui avait déjà permis d'établir un plus haut historique. "L'année 2016 a été la meilleure jamais connue par le tourisme au Portugal, et celle de 2017 sera encore meilleure", s'est félicité Pedro Marques.
En 2010, alors qu'éclatait la crise de la dette de la zone euro qui a frappé le Portugal de plein fouet, le gouvernement socialiste de l'époque avait suspendu plusieurs projets de grandes infrastructures, dont la construction d'un nouvel aéroport censé remplacer celui qui existe actuellement à Lisbonne. En 2013, Vinci avait déboursé 3 milliards d'euros pour obtenir la gestion des dix aéroports portugais, dont Lisbonne, Porto, Faro ou encore Madère et les Açores.

AFP

Jeudi 16 Février 2017



Lu 452 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Septembre 2017 - 14:36 Fin de la mêlée autour du dépeçage d'Air Berlin €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse