Le STH et le STM claquent la porte de TLF Overseas



Le portail informatique portuaire unique est annoncé pour le mois de septembre © Franck André
Le portail informatique portuaire unique est annoncé pour le mois de septembre © Franck André
Trois mois après la prise de position de TLF Overseas réclamant au plus vite la mise en place d'un portail commun unique dans les ports français puis les réactions des professionnels portuaires concernés, le Syndicat des transitaires de Marseille-Fos et sa région (STM) et le Syndicat des transitaires et des commissionnaires en douanes du Havre et de la région (STH) mettent fin à leur adhésion à TLF Overseas.
Soutenus par leurs communautés portuaires respectives (à savoir l'Union maritime et fluviale de Marseille-Fos (UMF) et l'Union maritime et portuaire du Havre (Umep), ils ont décidé de "s'organiser ensemble et avec toutes les associations ou entreprises du secteur de la commission de transport qui souhaiteraient les rejoindre pour traiter tout sujet d'intérêt commun pour la profession qu'ils représentent".
Un document signé par Stéphane Salvetat et Jean-Louis Le Yondre, les présidents des deux syndicats, et par les deux présidents des Unions maritimes (Jean-Philippe Salducci et Michel Segain), condamne TLF Overseas d'avoir "jugé bon de mener des actions de lobbying en vue du choix et de la maîtrise d'un CCS unique".
Ils soulignent que la fédération n'est ni actionnaire de la société marseillaise MGI ni de l'entreprise havraise Soget et reprochent à ses dirigeants d'avoir "demandé à leur consultant informatique une note visant à démontrer que le travail commun actuel de rapprochement entre Soget et MGI n'est qu'une posture de façade". Et d'avoir commandé "une étude à un cabinet d'avocats pour préparer le cadre juridique d'un appel à projets pour un CCS unique".
Les dirigeants des deux syndicats et des fédérations de places portuaires rappellent que "TLF Overseas a réuni fin juillet les diverses fédérations d'armateurs, chargeurs, manutentionnaires, administrations/Epic et représentants de la mission gouvernementale sur les CCS, pour faire valider un éventuel plan d'action".
À leurs yeux, "le STH et le STM, ainsi que l'Umep et l'UMF (représentant à elles deux 65.000 emplois), à savoir les actionnaires significatifs de Soget et de MGI, condamnent la fédération parisienne pour les "avoir totalement tenues à l'écart de toutes ces initiatives".
Ces organisations professionnelles estiment avoir "largement contribué à la création de MGI et Soget qui, depuis trente ans, ont introduit le numérique dans le traitement des marchandises des ports français".

Vincent Calabrèse

Jeudi 22 Septembre 2016



Lu 683 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Septembre 2016 - 16:22 Haropa : l’axe Seine en travaux


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse