Le Syndicat des transitaires havrais : un optimisme mesuré


Maintien des emplois, croissance du trafic, grands projets portuaires en cours : le président du Syndicat des transitaires et des commissionnaires en douane du Havre (STH), Jean-Louis Le Yondre, se dit optimiste mais vigilant.


© GPMH
© GPMH
La croissance de 5 % depuis janvier du trafic des conteneurs sur le port du Havre, "alors que le trafic de nos ports concurrents dans le Nord stagne ou baisse", "la réussite" de la réforme portuaire tout comme celle de Port 2000, "tant en termes de moyens de manutention qu’en termes de trafic" : Jean-Louis Le Yondre, président du Syndicat des transitaires havrais (STH) qui compte 130 entreprises adhérentes, affiche sa satisfaction au sortir de l’assemblée générale qui se tenait au Havre le 14 juin. "Nous avons pris aux ports d’Anvers et de Rotterdam un million de conteneurs et gagné des parts de marché : la preuve que nous sommes dynamiques, que nous sortons du tunnel et que nous tenons actuellement le cap".

6 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Pour surfer sur cette dynamique, les transitaires havrais, soit quelque 180 entreprises représentant 6.000 salariés et traitant 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, développent les actions commerciales en partenariat avec le Grand Port maritime du Havre (GPMH) et l’Union maritime et portuaire (Umep), à Boulogne-sur-Mer, Rungis ou Bruxelles, rappelle Jean-Louis Le Yondre. Et renforcent, au Havre, l’accueil d’assemblées générales, congrès et séminaires professionnels. Autres motifs de satisfaction, l’avancement du chantier terminal multimodal du Havre, qui devrait être opérationnel fin 2014, et l’augmentation progressive du trafic fluvial. Quant à Haropa, alliance entre les ports du Havre, Rouen et Paris, le président du STH se dit vigilant : "Les décisions d’investissements ne doivent pas se prendre au détriment du port havrais".

"Investir dans les compétences et les technologies"


Reste que "la reprise n’est toujours pas là". Pour surmonter "une crise mondiale, européenne et nationale", il s’agit, selon Jean-Louis Le Yondre, que la communauté portuaire soit "performante afin de prendre des parts de marché. Cela passe par le développement des compétences des personnels et par l’investissement dans des technologies de haut niveau".

Natalie Castetz

Mercredi 19 Juin 2013



Lu 550 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse