Le baptême de l'air du C919 est repoussé d'un an


Le groupe chinois Comac s'est vu contraint de repousser d'une année, à 2015, le vol inaugural de son futur avion moyen-courrier C919, un revers pour les ambitions aéronautiques du pays.


© Comac
© Comac
Développé par l'avionneur public Commercial Aircraft Corporation of China (Comac), le C919, dont la version de base doit permettre le transport de 168 passagers sur 4.075 km, doit être le premier avion de ligne commercial de construction chinoise produit à grande échelle. Destiné à bousculer le duopole de Boeing et Airbus, le C919 devait accomplir son vol inaugural en 2014 avant les premières livraisons aux acheteurs de l'appareil en 2016, mais "des difficultés" d'ordre technique perturbent ce calendrier, rapporte le quotidien officiel "China Daily". Ainsi, "il est impossible d'exécuter le vol inaugural en 2014 comme prévu" et les premières livraisons "pourraient également être retardées", indique le journal.

Pas avant 2018 ou 2019

Zhang Yanzhong, directeur du comité consultatif d'experts pour le développement du C919, pointe pour sa part des difficultés liées aux "niveaux de capacités techniques du constructeur" et son manque d'expérience dans la construction d'avions de ligne, tout en estimant que le projet ne rencontrait "aucun revers majeur". Certains experts s'attendent pourtant à des délais largement prolongés. "Les premiers appareils ne seront pas livrés aux acheteurs avant 2018 ou 2019, au plus tôt", a ainsi estimé Wang Ya'nan, rédacteur en chef adjoint du magazine chinois "Aerospace Magazine". Celui-ci estime qu'il faudra "au moins deux ou trois ans" pour que l'appareil obtienne les certificats de navigabilité nécessaires par les régulateurs nationaux et étrangers. "Une entrée en service en 2016 devrait s'avérer un objectif difficile à tenir, étant donné les obstacles techniques à surmonter pour obtenir la certification d'un nouvel appareil en une si courte période de temps", a estimé de son côté Christophe Ménard, analyste du courtier Kepler Cheuvreux. "Même pour Airbus ou Boeing, obtenir cette certification en dix-huit mois est déjà extrêmement compliqué", a-t-il commenté.
Le carnet de ventes prévisionnelles de Comac pour son C919 s'élevait fin 2012 à 380 unités, commandées par au moins quinze compagnies aériennes, principalement chinoises. Le développement du C919 intervient alors que la demande en matière de trafic aérien en Chine est en pleine effervescence. Le géant américain Boeing avait estimé à l'automne 2012 que le pays aurait besoin de 5.260 nouveaux avions commerciaux d'ici 2031. Comac évalue quant à lui à 4.960 appareils les besoins du marché chinois sur les deux prochaines décennies. Le C919, qui voudrait s'imposer comme une alternative au 737 de Boeing et à l'A320, possédera selon Comac des "caractéristiques chinoises", mais repose pour des éléments essentiels sur des technologies étrangères - notamment pour les caissons centraux d'ailes et moteurs. L'appareil sera notamment équipé du nouveau moteur Leap, conçu par l'équipementier aéronautique français Safran. Les retards dévoilés mercredi "devraient en théorie avoir un impact sur les équipementiers du Comac 919, dont Safran, mais ce délai n'est pas totalement inattendu", a observé Christophe Ménard. "Habituel" dans le développement d'un nouvel appareil, ce contre-temps était "évoqué par de nombreux observateurs du secteur ces dernières semaines" et les partenaires de Comac "ne devraient pas être pris par surprise", ayant probablement déjà "pris en compte le nouveau calendrier", a-t-il estimé.

AFP

Jeudi 8 Août 2013



Lu 313 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse