Le canal de Panama prêt pour des essais de mise en eau


Une partie du canal de Panama, dans sa version élargie pour permettre le passage de navires plus grands, sera mise en eau jeudi 11 juin pour des essais, avant son ouverture officielle prévue pour le 1er avril 2016 après neuf ans de travaux.


Le remplissage du canal de Panama prendra de trois à cinq mois © GUPC
Le remplissage du canal de Panama prendra de trois à cinq mois © GUPC
Le canal de Panama élargi est prêt pour des essais de mise en eau jeudi 11 juin. La zone proche de l'écluse d'Agua Fria, à Gatun, sur la côte atlantique a été choisie pour effectuer ces essais, a précisé l'Autorité du canal. Le remplissage de cette partie du canal jusqu'à l'écluse prendra de trois à cinq mois, a précisé le consortium des constructeurs du canal, le Groupe unis pour le canal de Panama (GUPC). Le GUPC est constitué des sociétés espagnole Sacyr, italienne Salini Impregilio, belge Jan de Nul et panaméenne Constructora Urbana.

Surprises géologiques

Initiés en 2007, les travaux d'élargissement devaient initialement être terminés en 2014, pour le centenaire de ce canal de 80 km qui a bouleversé le commerce mondial. Surprises géologiques, conflits avec le donneur d'ordre et grèves des travailleurs ont créé des retards. L'expansion, d'un coût estimé au départ de 5,25 milliards de dollars, permettra de faire passer des navires transportant jusqu'à 14.000 conteneurs, le triple de sa capacité actuelle.
Avec cet élargissement, l’État du Panama espère multiplier par trois le milliard de dollars de recettes que rapporte actuellement le canal aux finances publiques. Selon le ministre des Affaires du canal, Roberto Roy, l'activité la plus prometteuse pour l'ouvrage élargi sera le transport de gaz naturel liquéfié des États-Unis vers le Japon ainsi que le passage de porte-conteneurs. Quelque 5 % du commerce mondial passe par le canal de Panama, dont les principaux clients sont les États-Unis et la Chine. Un groupe chinois, HKND, a de son côté été chargé par le gouvernement du Nicaragua de creuser un canal interocéanique dans ce pays, un chantier estimé à 50 milliards de dollars contesté par la population locale.

AFP

Mercredi 10 Juin 2015



Lu 112 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse