Le canal de Panama rapportera moins que prévu


Le canal de Panama élargi rapportera à terme à l'Etat 3,1 milliards de dollars par an, le triple des recettes actuelles, mais moins qu'attendu en raison de la crise mondiale, a admis l'Administrateur de la voie, Jorge Quijano.


© GUPC
© GUPC
Le canal de Panama élargi rapportera moins que prévu, c'est-à-dire 3,1 milliards de dollars. "Au cours de la première année, nous espérons que le canal élargi rapporte 300 millions de dollars de plus, pour atteindre 3,1 milliards par an en 2025 en possibles recettes directes pour l'Etat", a indiqué Jorge Quijano. Les travaux d'élargissement du canal de Panama actuellement en cours et estimés à plus de 5 milliards de dollars ont pris du retard. L'inauguration de la nouvelle voie n'est plus attendue désormais avant début 2016, contre 2014 initialement espéré, à l'occasion de son centenaire. Les futures recettes sont toutefois "très inférieures à ce que nous avions initialement anticipé car les économies mondiales ne sont pas encore très solides", a poursuivi l'Administrateur de la voie par où transite 5 % du commerce maritime mondial.
Le nouveau canal permettra le passage de navires post-panamax, transportant 12.000 conteneurs, plus du double de la charge actuellement autorisée. En 2017, il est prévu que le canal rapporte entre 1,3 et 1,5 milliard, en hausse par rapport aux 960 millions actuels (environ 10 % des recettes fiscales du pays). "Nous sommes très conservateurs sur nos estimations, nous espérons nous tromper à la baisse, mais le canal de Panama dépend de la santé des économies d'Asie, d'Europe et des Etats-Unis", a ajouté Jorge Quijano.
Le ralentissement de l'activité sur le canal est dû pour partie à la crise économique depuis 2008 mais également à la localisation au Mexique de la production automobile et d'équipements lourds par la Corée du Sud et le Japon afin de se rapprocher du marché américain. Le gestionnaire voit l'avenir en Amérique latine où réside "un grand potentiel avec une population qui a de plus en plus de capacité pour acheter et produire. Nous voyons des exportations sortir de l'Ouest de l'Amérique latine vers la côte Est des Etats-Unis et l'Europe", a-t-il poursuivi. Après une paralysie en début d'année due à un conflit financier entre le consortium chargé des travaux d'élargissement et l'Administration, le chantier est aujourd'hui bloqué par une grève des ouvriers, réclamant des augmentations de salaires.

AFP

Lundi 5 Mai 2014



Lu 72 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse