Le canal du Nicaragua prendrait 30 % du trafic de Panama


Le canal du Nicaragua, dont la construction a débuté le 22 décembre, pourrait priver le canal de Panama de 30 % de son trafic maritime.


Le futur canal du Nicaragua aurait l'avantage d'être plus près des États-Unis © HKND
Le futur canal du Nicaragua aurait l'avantage d'être plus près des États-Unis © HKND
"Les estimations que nous avons réalisées sur le canal du Nicaragua montrent qu'il pourrait prendre quelque 30 % de notre marché", a déclaré l'administrateur de l'Autorité du canal de Panama (ACP). Selon Jorge Quijano, l'avantage de ce futur ouvrage est qu'il se situera "plus près des États-Unis". Le Nicaragua a inauguré le 22 décembre la construction d'un nouveau canal interocéanique avec l'ambition de concurrencer celui du Panama, malgré les doutes sur ce projet mené par un groupe chinois et critiqué par la population pour son impact, notamment écologique.

Cinq fois le PIB du pays

Le gouvernement rétorque que ce chantier estimé à 50 milliards de dollars (soit cinq fois le PIB du pays) est la manière la plus rapide de sortir de la pauvreté, qui touche 45 % de la population du Nicaragua.
L'entreprise HK Nicaragua Development Investment (HKND) doit construire puis administrer pendant 50 à 100 ans ce canal de 278 kilomètres de long, soit trois fois plus que celui du Panama.
Cette concurrence s'ajoutera à celle que représente déjà le canal de Suez pour les navires marchands de gros tonnage sur les liaisons Asie-Europe, une des raisons pour lesquelles Panama élargit son canal. Ce dernier, par lequel transite 5 % du commerce maritime mondial, travaille depuis 2007 à son extension, avec la mise en place d'un troisième jeu d'écluses permettant le passage de navires dits "post-Panamax" transportant jusqu'à 14.000 conteneurs, près du triple de la capacité actuelle. Le chantier, d'un coût total estimé de 5,25 milliards de dollars, a pris un retard d'un an et devrait être achevé fin 2015, pour une mise en service au premier trimestre 2016.

AFP

Mercredi 31 Décembre 2014



Lu 167 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse