Le cancer d'un docker reconnu par la justice comme maladie professionnelle



© GPMNSN
© GPMNSN
Le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Nantes a reconnu vendredi 5 décembre le cancer d'un docker du port de Nantes-Saint-Nazaire, décédé en 2011 à l'âge de 56 ans, comme maladie professionnelle. Le tribunal a estimé que la multi-exposition aux poussières et à des produits toxiques et cancérigènes de Jean-Luc Chagnolleau, qui a commencé sa carrière de docker en 1975 et est décédé en septembre 2011 d'un cancer du rein et de la thyroïde, "a eu un rôle causal direct et essentiel dans la survenance de ses pathologies", selon son jugement. La reconnaissance du cancer de Jean-Luc Chagnolleau comme maladie professionnelle est "une première dans la profession de docker. C'est une décision qui va faire jurisprudence", a déclaré Serge Doussin, président de l'Association pour la protection de la santé au travail des métiers portuaires. Le demandeur avait engagé une procédure en 2007 auprès de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de Loire-Atlantique pour que soit reconnu son cancer comme maladie professionnelle. Après son décès, sa famille avait saisi le Tass. "C'est toujours très compliqué de faire reconnaître des maladies professionnelles qui ne sont pas répertoriées dans les tableaux", a souligné Me Véronique Aubry, la représentante de la famille de Jean-Luc Chagnolleau, qui a salué "une avancée juridique" pouvant également "permettre de faire bouger les lignes sur d'autres places portuaires mondiales". "Maintenant qu'il y a une reconnaissance, notre souci c'est que la santé des dockers et travailleurs portuaires soit préservée", a insisté Serge Doussin, selon lequel un "taux anormalement élevé de pathologies cancéreuses" a été constaté chez les dockers du port de Nantes-Saint-Nazaire.
L'association avait versé au dossier lors de l'audience une étude de juin 2014, réalisée notamment par des médecins du travail et des sociologues, qui fait le lien entre les produits toxiques contenus dans les marchandises chargées et déchargées par les dockers du port de Nantes-Saint-Nazaire, notamment des céréales traitées aux pesticides, ou des bois traités avec des fongicides, et les pathologies relevées chez les personnels du port.

AFP

Mardi 9 Décembre 2014



Lu 148 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse