Le chinois CRRC s'offre de redresser les chemins de fer bulgares


Le géant chinois des équipements ferroviaires CRRC, en pleine offensive européenne, a proposé d'injecter 300 millions d'euros pour contribuer au redressement des chemins de fer bulgares en grande difficulté.


© CRRC
© CRRC
Le chinois CRRC s'offre de redresser les chemins de fer bulgares, a annoncé jeudi 9 mars le ministère bulgare des Transports. "Le groupe CRRC, un des plus grands à l'échelle mondiale, a présenté une lettre d'intention portant sur une coopération stratégique" avec Sofia, a précisé le ministère. En pratique, l'investisseur chinois propose de rembourser 130 millions d'euros de dettes de la société nationale publique des chemins de fer bulgare BDJ et de financer pour 170 millions d'euros de nouveaux trains à motrices électriques et diesel. CRRC offre par ailleurs d'investir dans une usine d'assemblage de trains en Bulgarie, a indiqué le ministère, qui a précisé qu'il allait étudier ces propositions.
"C'est la situation stratégique de la Bulgarie", un pays membre de l'Union européenne, "qui intéresse" le CRRC, avait relevé la semaine dernière le Premier ministre bulgare, Ognian Guerdjikov, dans l'attente du détail des propositions chinoises. Considérés comme les plus vétustes de l'UE, les chemins de fer bulgares souffrent d'un manque chronique de financement depuis la fin du communisme en 1989 et affichent une dette de 240 millions d'euros. Les passagers, dont le nombre a baissé de plus de moitié en quinze ans, se plaignent de retards systématiques que la BDJ explique par une pénurie de locomotives. L'infrastructure obsolète réduit par ailleurs à 55 km/h la vitesse des trains rapides, un express mettant au minimum 8 h 30 pour parcourir la distance de 440 km entre Sofia et Varna, sur la mer Noire.
Premier groupe ferroviaire mondial, CRRC est né fin 2014 de la fusion de deux conglomérats contrôlés par l'État chinois avec en autres objectifs celui de pénétrer de nouveaux marchés, notamment en Europe.
Le groupe chinois a annoncé à l'automne vouloir racheter la branche ferroviaire du tchèque Skoda et a signé en décembre son premier contrat dans un pays de l'Union européenne avec la vente de trois rames de train à grande vitesse à un exploitant privé tchèque. La Chine multiplie les projets d'investissements stratégiques en Europe, notamment dans les domaines portuaires et ferroviaires. Pékin s'est notamment engagé dans la construction d'une nouvelle liaison ferroviaire rapide entre Belgrade et Budapest.

AFP

Vendredi 10 Mars 2017



Lu 483 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse