Le complexe pétrochimique de Grangemouth est sauvé


Le complexe pétrochimique de Grangemouth, en Écosse, va finalement rouvrir après avoir été promis à la fermeture, à la suite de concessions des syndicats, a annoncé vendredi 25 octobre son propriétaire suisse Ineos.


Le complexe pétrochimique de Grangemouth est sauvé
Le complexe pétrochimique de Grangemouth en Écosse est finalement sauvé. À la suite de négociations avec des responsables syndicaux mais aussi politiques, le complexe pétrochimique et la raffinerie adjacente ont été sauvés et les actionnaires ont accepté d'y investir 300 millions de livres - environ 350 millions d'euros -, a indiqué Ineos. Cette décision fait suite à un changement de position du syndicat Unite, qui a finalement accepté les strictes conditions de la direction pour la poursuite de l'activité : pas de grève et gel des salaires pendant trois ans, diminution des pensions, suppression des représentants syndicaux à plein temps. En l'absence d'accord, Ineos avait initialement promis à la fermeture le complexe pétrochimique, qui emploie 800 personnes. Le raffinerie, détenue à 50 % par Petrochina, était pour sa part menacée. Au total, le site de Grangemouth emploie 1.370 personnes.
L'affaire a pris une tournure politique, les responsables politiques britanniques et en particuliers écossais faisant pression pour qu'un accord soit trouvé pour sauver ce site stratégique pour l'économie écossaise. Le Premier ministre écossais, Alex Salmond, a salué vendredi 25 octobre un accord qui a permis d'éviter "un désastre potentiel". "C'est un jour de grande satisfaction parce que non seulement un élément-clé de l'infrastructure industrielle écossaise a été sauvé mais aussi parce que les gens peuvent désormais avoir confiance dans un futur radieux", a-t-il estimé.

Construction d'un terminal gazier

Ineos, qui se plaint de perdre de l'argent sur le site, va investir pour absorber ces pertes et y construire un terminal gazier pour recevoir du gaz de schiste en provenance des États-Unis. L'entreprise a obtenu des garanties des gouvernements écossais et britannique pour ces investissements.

AFP

Lundi 28 Octobre 2013



Lu 108 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse