Le consortium SNCM/CMN signe la nouvelle DSP corse


Après avoir été voté le 6 septembre 2013 par l'Assemblée de Corse, le contrat de DSP a été signé mardi 24 septembre par le consortium SNCM/La Méridionale avec les élus corses ainsi que l'Office des transports de l'île (OTC).


© Vincent Calabrèse
© Vincent Calabrèse
C'est à Ajaccio que s'est déroulée mardi 24 septembre la signature du nouveau contrat deDélégation de service public (DSP) corse entre Dominique Bucchini, président de l'Assemblée de Corse, Paul Giacobbi, président de l'exécutif de la Collectivité territoriale, Paul Marie Bartoli, président de l'Office des transports de la Corse (OTC), et les dirigeants des deux compagnies maritimes impliquées dans la continuité territoriale : Marc Dufour, président du directoire de la SNCM, et Marc Reverchon, directeur général de La Méridionale.

Un nouveau contrat pour dix ans

À partir du 1er janvier 2014, le consortium armatorial va pouvoir assurer pour dix ans la desserte maritime passagers et fret des six ports de l'île de Beauté en sortie de Marseille. La desserte d'Ajaccio, Bastia, Porto-Vecchio, Propriano, Île-Rousse et Calvi devra être assurée par sept navires de type ropax, dont quatre déployés par la SNCM et trois par La Méridionale.
Le groupe Stef, dont La Méridionale est une filiale à 100 %, indique : "Le choix de La Méridionale comme l’un des co-délégataires témoigne de la justesse des options techniques, commerciales et managériales effectuées par la compagnie lors de la période récente". Et d'ajouter : "Ces orientations ont été décidées conformément au plan stratégique du groupe Stef qui a investi dans la construction et la mise en service fin 2011 du navire amiral "Piana" représentant un investissement de 143 millions d’euros". Le groupe qui revendique la position de leader européen de la logistique des produits sous température dirigée souligne que cette convention, d’une durée importante de dix ans fermes, comporte des clauses encadrées de "revoyure" en fonction d’échéances propres au secteur maritime qui permettront de faire face à des évolutions imprévisibles de la conjoncture et respecte "un cahier des charges particulièrement performant et détaillé". Marc Reverchon, le directeur général de compagnie, précise que le contrat va mobiliser ses trois navires actuels (Le "Piana", le "Girolata" et le "Kallisté") et les effectifs qui y sont attachés, "sans changement de fond sur le service à proposer par rapport à aujourd’hui".

"Sept navires ropax pour la desserte de six ports corses"


La SNCM, pour sa part, commente : "Nous sommes fiers d'avoir été choisis par les représentants de la Corse pour assurer cette mission de service public pour les dix ans à venir". La direction de la compagnie filiale du groupe Veolia-Transdev à hauteur de 66 % ajoute que "cette marque de confiance vient récompenser la qualité et l'ambition de la profonde démarche de transformation qu'a engagée la nouvelle SNCM". Le parcours de l'armateur spécialiste de la Corse (qui devrait passer sous la coupe du seul groupe Veolia dès le mois d'octobre) s'est montré houleux ces derniers mois. La compagnie a subi un rejet de la part de justice européenne d'une demande par la France de surseoir à exécution pour le remboursement d'aides publiques versées par l'État pour le service complémentaire dit de "haute saison". La SNCM, qui exploite actuellement neuf navires, va devoir adapter sa flotte aux ropax. Le consortium des deux armateurs était délégataire depuis 2007.
Pour le Grand Port maritime de Marseille, les contraintes techniques de la nouvelle DSP au plan nautique nécessitent une réaménagement des bassins Est.

Vincent Calabrèse

Mercredi 25 Septembre 2013



Lu 884 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse