Le conteneur en hausse de 13 % à Marseille-Fos


Bien qu'ayant enregistré une hausse de 13 % de son trafic conteneurisé en 2012, le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) a achevé l'année écoulée sur une activité en baisse de 3 %. La crise du raffinage en Europe est la responsable du recul du tonnage par rapport à 2011 que la progression des marchandises diverses et des vracs solides ne sont pas arrivées à compenser.


Si le trafic général a reculé de 3 % à 85,78 millions de tonnes en 2012, Jean-Claude Terrier, le directeur général du GPMM, a souligné la hausse de 11 % du trafic des marchandises diverses en 2012. Il a confirmé la progression de 13 % à plus d'un million d'EVP du secteur conteneurs, tiré vers le haut par le terminal de Fos. Les installations des bassins Ouest ont enregistré une évolution de 16 %, à 827.346 EVP pendant que celle des bassins Est (Mourepiane) s'est montrée plus modeste, atteignant seulement 1 %, pour achever l'année sur un total de 235.000 EVP (contre 232.000 en 2011).
L'état-major du port phocéen attribue à la fois cette dynamique au fait que les terminaux de Fos 2XL ont pu bénéficier de leur première année pleine d'activité mais également à "la paix sociale retrouvée". Arnaud Ranjard, le directeur du développement, souligne d'ailleurs que les trois leaders mondiaux du transport conteneurisé opèrent 75 % du trafic local. Mais de rappeler : "Marseille-Fos n'est toutefois pas Algésiras". Le hub espagnol, avec 4,1 millions d'EVP pour un trafic global de 89 Mt, est passé en 2012 au cinquième rang européen. Les installations fosséennes, qui vont célébrer cette année leur cinquantième anniversaire, conservent en effet une vocation de port de marché.

"Le GPMM attaché à sa vocation de port de marché"


Le secteur roulier, de son côté, a perdu un point en 2012, pour totaliser 4,21 Mt, soit 1 % de moins qu'en 2011. En nombre de remorques, le trafic a diminué de 2 % pour s'établir à 180.734 unités. Jean-Claude Terrier explique que, pendant que la Corse a légèrement progressé, le secteur a connu une baisse de 13 % à l'international. En revanche, le conventionnel a progressé de 25 %, passant de 2,02 Mt en 2011 à 2,53 Mt en 2012.
Quant aux hydrocarbures, ils ont chuté de 11 %, passant en un an de 59,43 Mt en 2011 à 52,74 Mt. Le président du Directoire de l'établissement rappelle les arrêts techniques de Total, "la mise sous cocon" de l'unité de Lyondell Basell à Berre, la diminution de l'activité de la raffinerie de Cressier.
Les vracs chimiques et alimentaires ont progressé de 10 % pour s'établir à 3,55 Mt. D'un côté, les vracs alimentaires ont régressé de 10 % pour s'établir à 72.000 tonnes, de l'autre, les vracs chimiques, dont les biocarburants, ont marqué une hausse de 10 % à 3,47 Mt.
Enfin, pour ce qui concerne les solides, ils ont progressé de 27 %, à 12,27 Mt grâce à la sidérurgie (7,7 Mt, + 36 %). Jean-Claude Terrier souligne que les vracs agroalimentaires ont baissé de 16 % à 1,04 Mt.
Du côté des passagers, l'activité s'est élevée à 2,4 Mt, soit 4 % de plus qu'en 2011. Cette augmentation est due à la progression du trafic avec la Corse, selon Jean-Claude Terrier, qui souligne le repli de l'activité vers l'Algérie.

Un investissement de 40 millions d'euros

L'établissement portuaire marseillais a achevé l'année sur un chiffre d'affaires de 136 millions d'euros, en baisse de 12 % par rapport à 2011. Renaud Spazzi, directeur de l'aménagement du GPMM, souligne que le port a réalisé 40 millions d'euros d'investissements en 2012 et que 2013 restera sur la lancée avec une enveloppe de 48 millions d'euros. Ce budget comporte l'élargissement de la passe Nord à Marseille, l'extension de Fos-Distriport dans les bassins Ouest et l'étude du projet Faster. Les dirigeants portuaires ont souligné que les grandes dépenses avaient été effectuées les années précédentes avec Fos 2XL.

Vincent Calabrèse

Mardi 12 Mars 2013





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Mars 2013 - 17:06 BP2S : enjeux et défis du shortsea


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse