Le dernier navire de Hanjin est parti pour la casse



Le "Hanjin Rome" a débuté son dernier voyage le 2 mars 2017 © merchantships.info (Carlos Moreno)
Le "Hanjin Rome" a débuté son dernier voyage le 2 mars 2017 © merchantships.info (Carlos Moreno)
Le dernier navire de Hanjin Shipping a été vendu à Singapour le 1er mars. Il a quitté le lendemain la cité-État pour le chantier de Chittagong, au Bangladesh, où il doit être démoli. Ce porte-conteneurs de 5.302 EVP baptisé "Hanjin Rome" était retenu dans le port asiatique depuis le 29 août 2016.
La flotte comprenait 97 navires au moment du dépôt de bilan de la compagnie sud-coréenne le 31 août dernier, pour une capacité cumulée de 617.000 EVP, ce qui en faisait le septième opérateur mondial de ligne régulière. Tous ont été vendus pour rembourser les créditeurs de la compagnie.
"Cela marque la fin de la présence de Hanjin dans le transport maritime conteneurisé après quarante ans d'une histoire qui a commencé en 1977, rappelle le consultant Alphaliner. Au cours d'une histoire mouvementée reflet du développement de la Corée du Sud comme manufacturier mondial et place forte de la construction navale, Hanjin est devenu le troisième armateur mondial en 1997 après l'acquisition partielle de DSR-Senator".
La compagnie était depuis toujours restée dans les dix premiers. Sa disparition brutale a surpris et la plupart de ses navires n'ont pas retrouvé de place sur le marché de la ligne régulière, encore six mois après la cessation de ses activités.
Alphaliner comptabilisait au 7 mars 48 ex-navires de l'armateur coréen inemployés (pour 389.300 EVP). Le cabinet estime qu'au moins 24 d'entre eux (213.000 EVP) vont reprendre du service à l'occasion de la haute saison, qui débute le 1er avril. Parmi eux, figurent six porte-conteneurs de 13.102 EVP qui doivent rejoindre les flottes de Maersk et MSC dans les prochaines semaines et huit unités de 6.655 EVP acquises par SM Line.
L'histoire de Hanjin Shipping s'est officiellement terminée le 17 février 2017, lorsque la compagnie a été déclarée en liquidation par la justice à Séoul. La compagnie employait quelque 1.500 personnes à travers le monde.
 

Franck André

Vendredi 10 Mars 2017



Lu 1331 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Août 2017 - 12:09 Maersk dans le rouge au deuxième trimestre €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse