Le développement durable peu valorisé en logistique


Acquises à la cause du développement durable, les associations Orée et Comité 21 ont mené une enquête sur les ressorts de la logistique durable auprès de leurs membres chargeurs, prestataires et collectivités locales. Malgré des enjeux environnementaux et économiques identifiés, son développement bute sur le partage des informations... et le coût.


Livraison en ville par Deret à l'aide d'un véhicule électrique © Deret
Livraison en ville par Deret à l'aide d'un véhicule électrique © Deret
À partir d'un panel composé à 30 % de prestataires transport-logistique, à 21 % de collectivités locales et à 16 % de chargeurs, plus des deux tiers des personnes interrogées estiment la logistique durable stratégique. Et dans le cas des donneurs d'ordre, industriels et distributeurs, elle est présentée comme un moyen de répondre aux exigences réglementaires.

"Les clients ne sont pas prêts à payer pour une logistique durable"


Près de 77 % des personnes sondées considèrent que sa prise en compte progresse même si les services impliqués demeurent opérationnels liés aux achats, approvisionnements, à la supply chain et, bien sûr, à la logistique et au développement durable. Spontanément, la logistique durable évoque l'environnement à travers l'efficacité énergétique, la maîtrise des achats, la réduction de l'empreinte carbone, des gaz à effet de serre et des consommations d'eau. Induite, la dimension économique est citée dans un second temps.

Déficit de communication

Les actions engagées se concentrent sur le transport et l'expérimentation, la mesure et la réduction des émissions carbone à travers des véhicules plus efficaces, la formation et la sensibilisation des personnels. Avec la maîtrise du choix des fournisseurs, l'immobilier et l'emprise au sol sont spécifiques aux aménageurs et aux chargeurs, tandis que la gestion des déchets est l'apanage des prestataires transport-logistique. Point commun à tous cependant, les initiatives menées souffrent d'un déficit de communication et sont méconnues. Susceptible d'expliquer ce constat, l'enquête note que les bénéfices de ces actions "ne sont encore que moyennement identifiés". Sans surprise, les principaux freins cités sont le coût et le retour sur investissement jugés trop importants à l'heure où "les clients ne semblent pas prêts à payer plus pour une logistique plus durable. Le secteur est également caractérisé par des flux tendus posant la difficulté d'aller sur des ROI à temps long". Le manque de données et de partage d'informations ainsi que l'absence d'innovation de rupture sont également avancés.

Érick Demangeon

Mercredi 12 Mars 2014



Lu 521 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse