Le foncier manque cruellement à l'Isle-d’Abeau


«Je pourrais proposer des terrains ne dépassant pas 5 hectares. Or, la demande concerne des surfaces qui oscillent entre 15 et 70 hectares ! Je ne peux donc pas répondre à certaines demandes ce qui devient problématique». Pour Christian Breuza, directeur général de Sara-Aménagement, le salut pourrait venir en bonne partie de la prochaine modification de la DTA.


© Jungheinrich
© Jungheinrich
À l'Isle-d’Abeau, «le salut pourrait venir de la DTA et aussi de la volonté des élus qui ne sont pas tous convaincus de l’intérêt de la logistique et préfèrent parfois soutenir la construction de bureaux». C’est vrai, pour beaucoup d’entre eux, la logistique sous-entend gros camions encombrants et grands bâtiments sans beaucoup d’emplois oubliant l’évolution vers les usines logistiques.
Le parc de Chesnes-Nord-Isère compte actuellement 1.000 hectares, 300 entreprises et 13.000 emplois dont 8.000 en logistique. Il reste 35 terrains disponibles représentant 46 hectares dont 11 hectares sont en négociation.
Si le projet d’extension de la DTA arrive à son terme par la modification de la Directive territoriale d’aménagement, soutenu par le préfet de Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, le tènement sera ouvert à de l’urbanisation à vocation d’activités économiques qui feront gagner 180 hectares sur Satolas et Bonce, un territoire géré par Sara-Aménagement. En préalable, le préfet exige que soit mis en place un nouveau mode de gouvernance sur le territoire de la plaine de Saint-Exupéry afin de faire travailler de façon cohérente les différents acteurs économiques et politiques représentant les intercommunalités en présence. Situé aux portes de Lyon et de son bassin d’emplois et d’activités, près de l’aéroport et des grandes voies de communication, doté de logements pour les travailleurs, bénéficiant de conditions d’achat et de location de terrains et de bâtiments moins élevés que dans la première couronne, ce territoire est absolument stratégique. La modification de la DTA est attendue pour 2015.

"La modification de la DTA sera-t-elle une solution ?"


En attendant cette nouvelle donne administrative, les affaires continuent sur le Parc de Chesnes avec par exemple l’opération menée par Intermarché sur 70.000 m2. Sur ce site, Intermarché regroupera ses plateformes de Miribel et de Reyrieux. Il servira 150 magasins de la région Rhône-Alpes. Cette opération phare en logistique nécessite des aménagements particuliers qui font flamber le prix initial du bâtiment qui sera très automatisé. Une fois les questions de faisabilité technique résolues et les procédures administratives ICPE et CNPN (protection de la nature) accordées, le chantier pourra être conduit en 2016. «Ce dossier Intermarché préfigure ce que sera la logistique de demain», rappelle Christian Breuza. La foncière Redim (groupe GSE) lance une opération sur 8 hectares pour une surface de plancher de 39.000 m2 divisés en cinq cellules. «Fin novembre, nous procèderons à la vente de ce foncier et nous espérons un démarrage des travaux en 2015», explique christian Breuza. Schmitz Cargobull, constructeur allemand de remorques, implantera son siège France sur un terrain de 3 hectares qui lui permettra de procéder à des démonstrations et à des ventes de véhicules neufs et d’occasion. L’espagnol Lecitrailer, qui opère sur le même secteur, a aussi fait le choix du Nord-Isère voici quelques années.
Parmi d’autres sociétés qui s’implantent ou se développent sur le Parc de Chesnes, citons WE-EF Lumière (led) sur 35.000 m2 et 6.000 m 2 de plancher pour 90 emplois qui s’installe en décembre ; SLCD-découpe de tôles métalliques qui investit sur 8.000 m2 de terrain et 4.000 m2 de bâtiments et qui vient d’emménager ; tout comme SCI-LISA, cet été, un fabricant de portails et automatismes sur 11.000 m2 dont 2.600 m2 de bâtiments où s’activent une soixantaine de personnes. Parexlanko, un leader des colles, mortiers et enduits, déjà sur le parc, se développe sur un terrain de 15.600 m2 comprenant 5.500 m2 de laboratoire et bureaux, tout comme Secatherm, fours et brûleurs sur 3.500 m2…
Prologis est le principal propriétaire du parc de Chesnes avec 530.000 m2 sur les 2millions de m2 recensés. Ce groupe lancera dans quelques mois une opération en gris sur 7 hectares pour un bâtiment de 30.000 m2. A souligner aussi la démolition de deux bâtiments en friches sur 10,7 hectares de l’ancien site logistique Confluent de Proudreed vendu au promoteur Vailog. Il sera commercialisé par Arthur Loyd. Fin 2016, on y trouvera un bâtiment de 46 000 m2 certifié HQE et Breeam et embranché fer.

Annick Béroud

Lundi 17 Novembre 2014



Lu 96 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse