Le fret continue son ascension à Lyon-Saint-Exupéry


Après plusieurs années de croissance, Aéroports de Lyon enregistre une baisse du trafic passagers de 1,1 % en 2014 mais le fret, avec une progression de 12 %, continue à se faire bien remarquer.


L'aéroport Lyon-Saint-Exupéry vient d'entamer la construction d'un nouveau terminal © Lyon-Saint-Exupéry
L'aéroport Lyon-Saint-Exupéry vient d'entamer la construction d'un nouveau terminal © Lyon-Saint-Exupéry
En 2014, l’aéroport lyonnais a accueilli 8.467.093 passagers. Il marque une baisse de 1,1 % par rapport à 2013. «La dynamique de croissance des différentes compagnies opérant sur la plateforme (+ 4 %) parvient à contenir le fort recul du trafic du groupe Air France et Hop! (- 10,1 %) qui représente 33,2 % de part de marché sur Lyon-Saint-Exupéry», estiment les responsables de cette infrastructure. Les années où le groupe français réalisait plus de 50 % du trafic sont loin maintenant et les grèves de ses pilotes, dès le 15 septembre, ont porté un coup aux performances espérées.
Le trafic national, avec 2.983.121 passagers, accuse une baisse de 4 % peu contrebalancée par le trafic international qui ne croît que de 0,4 %. En France, les liaisons sur Paris (+ 4,9 %) ont compensé le fléchissement des lignes régionales (- 6,1 %), impactées par la baisse de l’offre proposée par le groupe Air France sur plusieurs lignes. Certaines grandes transversales enregistrent quelques croissances comme Bordeaux (+ 2,4 % avec 457.970 passagers), Nantes (+ 5,3 % et 363.128 passagers) ou Bastia (+ 25,2 % et 44.123 passagers).

"Un bilan 2014 en baisse pour les passagers"


Le trafic international représente 5.419.005 passagers et 64 % du trafic total contre 63 % en 2013. Le Portugal (+ 11,2 %), la Grèce (+ 16,3 %) et l’Espagne (+ 3,4 %) se sont particulièrement distingués. Cette envolée est portée par le développement de compagnies comme Vueling, EasyJet, Transavia.com et Aegean qui ont respectivement ouvert des lignes sur Malaga et Séville, Palma de Majorque, Athènes et Funchal, Héraklion. La Belgique bénéficie d’une augmentation de fréquences de Brussels Airlines sur la capitale européenne. L’Irlande, avec Aer Lingus qui a renforcé son offre vers Dublin, les Pays-Bas et l’Italie, progresse. La Croatie est très prisée avec 13,4 % d’augmentation, grâce aux ouvertures d’EasyJet vers Split et Dubrovnik. Mais l’Allemagne se cabre avec une baisse de 10,6 %, touchée par la suppression par Air France de la desserte sur Düsseldorf et Stuttgart (repris depuis par Twinjet).
La Turquie (+ 8,5 %) et l’Algérie (+ 7,3 %) restent sur une ligne ascendante. La Tunisie renoue avec la croissance avec + 4,7 % d’augmentation de son trafic après un dur ralentissement ces dernières années. La liaison d’Emirates vers Dubaï progresse de 26,9 % par rapport à 2013. La compagnie du Golfe souhaiterait ardemment une liaison quotidienne aujourd’hui encore refusée. Aves les entreprises rhônalpines, elle se mobilise pour obtenir les droits de trafic nécessaires pour une ligne quotidienne et non uniquement cinq fois par semaine.
Le low-cost poursuit son développement à Lyon. Il représente aujourd’hui 26,2 % du trafic total contre 24 % en 2013, avec une pôle position tenue par EasyJet suivie de Vueling et Transavia. Air Arabia recule largement et l’offre à petits prix se renforce depuis Lyon avec Wow Air (sur l’Islande), Hop!, Aegean et JetairFly.
Côté fret, le fret avionné (+ Poste) atteint 49.833 tonnes, soit 11,9 % d’augmentation par rapport à 2013. La Poste représente 2.770 tonnes, soit + 6 % de croissance. Le fret avionné, 47.080 tonnes, est porté par la montée en puissance d’Emirates qui peut mettre du fret en soute passagers, le bon comportement du vol hebdomadaire tout cargo, le jeudi, en B777 ainsi que par la progression du fret express avec UPS, FedEx et TNT. Le fret express croît de 6 % pour une part de marché de 75 % du fret avionné. Les chiffres du fret camionné ne sont pas encore arrêtés mais ils devraient flirter avec les 100.000 tonnes.
L’aéroport qui est loin d’avoir la place et les liaisons internationales qu’il devrait accueillir prépare l’avenir, d’une part, côté passagers avec notamment les travaux en cours du terminal 1 et, d’autre part, côté fret, avec par exemple la construction d’un parking avion qui pourra accueillir six appareils de plus en simultané et qui sera opérationnel fin 2015.

Annick Béroud

Mercredi 14 Janvier 2015



Lu 524 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse