Le fret progresse de 22,7 % à Lyon-Saint-Exupéry


À l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, le trafic passagers croît de 1,3 % en 2013 mais le fret se distingue très favorablement avec une progression de 22,7 %.


Nouveau record en 2013 pour l'aéroport de Lyon avec plus de 8,5 millions de passagers © Aéroports de Lyon
Nouveau record en 2013 pour l'aéroport de Lyon avec plus de 8,5 millions de passagers © Aéroports de Lyon
En 2013, l’aéroport de Lyon a accueilli 8.562.298 passagers dépassant ainsi le cap des 8,5 millions de clients. Le trafic enregistre une croissance de 1,3 % par rapport à 2012. Le trafic national stagne avec 3.107.322 passagers comme l’an dernier tandis que le trafic international, avec 5.394.873 passagers et 63 % du trafic total, tire la croissance de la plate-forme aéroportuaire. Les liaisons sur Paris en progression de 3,3 % ont contribué à contenir le fléchissement des lignes régionales françaises (- 0,7 %). Les liaisons sur Nantes, Nice, Biarritz sont en bonne progression. Marseille subit l’impact de l’ouverture de la base de province d’Air France et perd 14,6 % de trafic pour 53.759 passagers.

"Objectif : 15 millions de passagers en 2020"


Côté Europe, l’Espagne, le Portugal et le Royaume-Uni sont trois pays qui ont bien résisté aux rigueurs de la conjoncture. L’Espagne (+ 17,9 % et 652.223 passagers) bénéficie en effet du doublement de l’offre sur Barcelone avec EasyJet et Vueling et de nouveautés comme Séville opérée par Transavia. Le Portugal progresse de 10,2 % portée par l’offre "petits prix". Et le Royaume-Uni termine l’année en croissance de 9,8 % avec de bons résultats pour British Airways. Mais l’Allemagne, la Belgique et l’Italie ne suivent pas cette dynamique. La Tunisie est en baisse de 14,1 % en 2013 tandis que le Maroc affiche une petite croissance de 0,5 %. L’Algérie reste sur de bons niveaux avec 8,9 % de progression. La révolution arabe et ses conséquences profitent à la Grèce avec + 23,2 %, desservie par Aegean et Transavia, et à la Turquie avec une capitale qui a progressé de 23,1 %. Emirates convient bien aux gens d’affaires depuis son ouverture en décembre 2012 et a transporté plus de 87.000 passagers entre Lyon et Dubaï, ligne bientôt dotée d’un B777.

Le low-cost représente 24 % du trafic

Le low-cost représente maintenant 24 % du trafic total avec massivement en tête la compagnie EasyJet suivie de Vueling, Air Arabia ou Wow Air et son petit 1 %. L’offre petits prix concerne aussi Hop !, Transavia, Aegean ou JetairFly… Hop ! a suspendu les lignes sur Stuttgart, Dusseldorf et Budapest et a lancé une septième fréquence quotidienne sur Bordeaux, un quatrième vol sur Lille et lancera au printemps une septième fréquence sur Nantes. La compagnie low-cost d’Air France propose 19 destinations en France et 9 vers l’Europe. Le 5 janvier, Eastern Airlines a lancé une nouvelle liaison Lyon-Lorient. Germanwings ouvrira une liaison sur Dusseldorf fin mars. Etihad Régional devrait ouvrir des vols de Genève vers Bordeaux et Marseille en mai 2014 et au départ de Zurich vers Lyon en juin. Y aura-t-il des accords avec Hop ! la compagnie régionale d’Air France, groupe qui a un partage de code avec Etihad ?
Beaucoup de membres du Club des entrepreneurs militent pour la création de lignes régulières vers Montréal, Moscou, Tel Aviv, la Scandinavie, l’Europe de l’Est… En attendant, les responsables d’Aéroports de Lyon préparent l’avenir et l’objectif d’accueillir 15 millions de passagers en 2020 avec le chantier du futur Terminal 1 qui, avec ses 70.000 m2 représentera l’équivalent en surface des terminaux actuels. La Banque européenne d’investissement accompagne ce projet de développement via un prêt global de 140 millions d’euros.
Le fret avionné a représenté 42.159 tonnes en 2013 soit une croissance de 26,5 %. Le fret postal recule de 16,8 % avec 2.660 tonnes transportées. Les intégrateurs ont traité 33.810 tonnes (+ 12,3 %). Les faits marquants concernent l’arrivée d’Emirates qui opère une liaison sur Dubaï cinq fois par semaine qui a permis de développer du fret mixte et la mise en place en juillet dernier sur CargoPort d’un vol hebdomadaire tout-cargo qui permet de traiter de nouveaux types de trafic tels que le transport de chevaux. Le fret avionné mixte totalise 6.740 tonnes, en forte expansion par rapport à 2012. Le freighter d’Emirates a traité 1609 tonnes en six mois.

Quatre conventions avec le Cameroun

Après avoir obtenu des missions pour des aéroports en Algérie, au Congo, au Mali, au Togo, au Kosovo, Aéroports de Lyon Management & Services poursuit son exportation de savoir-faire à l’international. La filiale d’Aéroports de Lyon a récemment signé quatre conventions d’assistance au Cameroun. ADC SA (Aéroports du Cameroun) gère sept aéroports dont les aéroports internationaux de Douala et de Yaounde-Nsimalen. Les quatre conventions signées concernent tout d’abord la professionnalisation des activités de fret car le Cameroun souhaite à terme devenir un hub pour le traitement des denrées périssables, notamment à Douala et également l’assistance sur la méthodologie et les outils dédiés au recueil des données statistiques et financières. La convention comprend aussi l’accompagnement pour l’obtention de la certification environnementale Iso 14001 et un soutien pour la bonne utilisation du Système d’information géographique, outil permettant d’assurer la pérennité des données cartographiques.
Une équipe de dix personnes d’Aéroports de Lyon est impliquée dans ce dossier qui commence par un audit des différents domaines avant l’établissement des plans d’actions. Une délégation française devrait se rendre sur place en ce début d’année avant qu’une délégation camerounaise ne soit accueillie à Lyon dans le cadre d’une formation.
Créée en 2009, la filiale Aéroports de Lyon Management & Services SAS s’inscrit dans une optique de diversification des activités des aéroports lyonnais. "À l’international, Aéroports de Lyon bénéficiera d’une meilleure reconnaissance de ses expertises tout en élargissant le champ d’action de ses collaborateurs et en renforçant les compétences internes", observait Philippe Bernand, son président, lors du lancement de cette société qui s’adapte à l’évolution du transport aérien. La compétition entre aéroports fait rage et chacun tente de se démarquer…

Annick Béroud

Jeudi 23 Janvier 2014



Lu 941 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse