Le gel des tarifs de péages en 2015 coûtera 500 M EUR aux usagers des autoroutes


Le gel des tarifs de péages en 2015 va rapporter 500 millions d'euros supplémentaires aux sociétés concessionnaires, selon le régulateur des autoroutes qui relance le débat sur la pertinence de l'accord signé par l'État cette année-là.


Les dividendes versés par les concessionnaires autoroutiers ont augmenté de 127,5 % © Sanef
Les dividendes versés par les concessionnaires autoroutiers ont augmenté de 127,5 % © Sanef
L'Arafer - le régulateur - a fait ses calculs : "Les usagers paieront 500 millions d'euros de plus (de péages) sur la durée des concessions", pendant les vingt prochaines années, pour compenser le gel des tarifs en 2015, a expliqué son président, Bernard Roman, mardi 6 décembre. "On arrive à une estimation de l'augmentation du chiffre d'affaires (des concessionnaires) qui serait supérieure à ce qui était attendu si on avait juste appliqué les contrats, et s'il n'y avait pas eu de gel des tarifs en 2015", a ajouté Anne Yvrande-Billon, vice-présidente de l'Arafer.
Ce gel des tarifs de péages, décidé par le gouvernement au terme de plusieurs mois de bras de fer avec les concessionnaires, était pourtant supposé rétablir l'équilibre des contrats, alors que l'Autorité de la concurrence avait fait état de la "rente" de ces sociétés depuis la privatisation de 2006, ce que contestaient les intéressées.

"Les recettes de péages représentent 97 % du chiffre d'affaires du secteur"


Le gouvernement avait dans un premier temps affirmé que le gel de 2015 ne serait pas compensé. Il sera finalement lissé sur les années 2019 à 2023, via "une augmentation des péages supérieure à celle normalement prévue au 1er février 2015 : de + 0,23 % à + 0,82 % selon les concessionnaires", détaille l'Arafer. Ces augmentations s'ajoutent aux hausses annuelles prévues dans les contrats entre l'État et ces sociétés, et qui sont indexées sur l'inflation. Au 1er février 2017, les tarifs des péages autoroutiers français augmenteront de 0,76 % en moyenne.

Gel plus que compensé

Les accords conclus en avril 2015 entre l'État et les concessionnaires, censés "rééquilibrer les contrats dans l'intérêt des usagers et de l'État", auraient sans doute reçu un avis défavorable de l'Arafer, qui ne régulait alors que le secteur ferroviaire. "Je ne pense pas qu'on aurait donné un avis favorable. Il semble que la compensation soit au-delà de la réalité des chiffres, peut-être que nous aurions proposé, je n'en sais rien d'ailleurs, qu'on maintienne l'augmentation au 1er février", a souligné Bernard Roman.
Dans ce premier rapport annuel sur les comptes des concessionnaires d'autoroutes, l'Arafer indique que "les dividendes versés (en 2015) par les concessionnaires ont fortement augmenté pour atteindre 3,3 milliards d'euros (+ 127,5 %), un montant supérieur au résultat net du secteur qui représente 2,2 milliards d'euros". Ce que Bernard Roman explique par le fait que les sociétés ont pu "puiser dans les résultats positifs des années précédentes".
Le chiffre d'affaires de ces sociétés a augmenté de 2,5 %, pour atteindre 9,4 milliards d'euros. Avec toutefois une importante différence entre les sociétés "historiques", dont les contrats ont été conclus dans les années 1960 et 1970 (+ 2,95 %), et les plus récentes, qui datent des années 2000 (+ 8,4 %). Les recettes de péages, qui représentent 97 % du chiffre d'affaires du secteur, ont augmenté de 3,2 %, "à la faveur d'un trafic dynamique (+ 2,9 %)", détaille le régulateur.

Julie Chabanas

Mercredi 7 Décembre 2016



Lu 269 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse